A- A+

Les partenaires en région

Pour tous ceux qui souhaitent mettre en œuvre des actions en faveur du Bien vieillir, cet espace présente quelques partenaires sur lesquels s’appuyer. Il s’agit ici de tirer profit de leurs expériences diverses en termes d’outils développés, de recherches de subventions, de formations et d’évaluations.

Les Ireps - Ressources pour l’action auprès des seniors

La Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé (Fnes) fédère les instances régionales d’éducation et de promotion de la santé (Ireps), ce qui en fait le principal réseau spécialisé en promotion et éducation pour la santé. Les Ireps mettent à disposition des acteurs institutionnels et associatifs dans les territoires leurs services et expertise en promotion et éducation pour la santé. Pour mieux répondre aux besoins de santé des populations, notamment des seniors, elles proposent par exemple :

  • Des formations à destination de professionnels intervenant auprès des personnes âgées.
  • La coordination des intervenants d’un territoire par exemple sur la qualité de vie des seniors (autonomie, santé mentale).
  • La conduite d’enquêtes sur les dispositifs territoriaux existants.
  • L’organisation de journées d’échanges de pratiques (promotion de l’activité physique…).
  • La mise à disposition, la publication de supports méthodologiques, d’information ou documentaires sur le thème du Bien vieillir.
  • L’animation d’ateliers santé, notamment pour soutenir les aidants familiaux ou encore d’ateliers intergénérationnels pour renforcer le lien social.

Pour entrer en contact avec une Ireps, vous pouvez vous rendre directement sur le site internet de l’Ireps de votre région (ex : Ireps Bourgogne) ou retrouver l’ensemble de leurs coordonnées sur le site de leur fédération.

Les structures interrégimes - Coordination de la prévention dans les territoires

Elles réunissent l'Assurance retraite, la Sécurité sociale-Indépendants et la MSA en local et regroupent différents partenaires intervenant déjà dans le champ de la prévention ou souhaitant œuvrer dans le cadre de la prévention (organismes de protection sociale, organismes mutualistes, collectivités territoriales, associations représentant les retraités ou les familles, etc.).

Ces structures se présentent sous diverses formes juridiques : associations comme les Asepts (Associations de santé, d’éducation et de prévention sur les territoires), GCSMS (groupement de coopération social et médico-social), GIE (groupement d’intérêt économique)…*

Leurs missions varient selon les régions et les orientations politiques. Il peut s’agir de la planification de la programmation des ateliers, la mise en œuvre des ateliers sur le terrain, la création de partenariats locaux… Elles ont entre autres pour objectif de promouvoir toute action de prévention à destination du public senior comme les conférences-débats, les Ateliers du Bien vieillir et Peps Eurêka, les ateliers équilibre et nutrition, etc., quel que soit le régime de protection sociale des bénéficiaires.

Pour tout acteur du Bien vieillir, les structures interrégimes constituent un soutien en amont de la mise en œuvre du projet puis tout au long grâce à la mutualisation des compétences et des ressources, financières, mais aussi humaines.

Les appellations différant selon les régions ou départements, retrouvez les coordonnées de votre interlocuteur dans le document téléchargeable

 

Fondation de France - Défendre le droit à l'autonomie des personnes âgées

Depuis 1969, la Fondation de France promeut des actions concrètes et de proximité proposées par des associations ou des services collectifs pour résoudre des problèmes peu ou mal pris en compte par les institutions. Dès 1975, elle a mis en place un programme destiné à faire changer le regard de notre société sur les personnes âgées et à améliorer leur qualité de vie et celle de leurs aidants, professionnels ou non. Chaque année, la Fondation de France soutient financièrement et méthodologiquement des projets qui, partout en France, répondent à deux objectifs : renforcer la participation des personnes âgées à la vie locale et promouvoir le respect de leurs droits fondamentaux. Ces appels à projets s’adressent aux structures à but non lucratif qui aident, accueillent, hébergent ou rassemblent des personnes âgées.

Villes amies des aînés - Agir sur les politiques du vieillissement dans les villes

Depuis 2007, les villes et municipalités du monde se mobilisent pour une ville plus agréable à leurs citoyens les plus âgés à travers la démarche « Villes amies des aînés ». De plus en plus de villes françaises souhaitent entrer dans le réseau « Villes amies des aînés » qui n’est pas un label mais une démarche visant à changer les politiques du vieillissement dans les villes, encore trop sectorielles. Ainsi la démocratie participative accompagne chaque étape : nos aînés sont entendus et accompagnent les décideurs tout le long du processus. Ensuite, un maximum d’acteurs publics, privés, associatifs, en lien direct avec la gérontologie ou non, sont impliqués. Ils associent alors leur vision pour donner toutes les chances de réussir au projet.

Les Agences régionales de santé - pilotage régional du système de santé

Les ARS (Agences régionales de santé) sont des établissements publics, autonomes moralement et financièrement, placés sous la tutelle des ministres chargés de la santé. Elles ont pour missions

  • le pilotage de la santé publique : organiser la veille et la sécurité sanitaires ainsi que l’observation de la santé ; contribuer à la gestion des crises sanitaires, en liaison avec les préfets de département ; définir, financer et évaluer les actions de prévention et promotion de la santé ; 
  •  la régulation de l’offre de santé : dans le secteur ambulatoire, dans les secteurs médico-social et hospitalier ; dans sa dimension économique, pour une meilleure utilisation des ressources et la maîtrise des dépenses.

L’action des agences régionales de santé est incarnée par les projets régionaux de santé élaborés en concertation avec l’ensemble des acteurs de santé en régions. Ils définissent la stratégie régionale de santé, organisent et programment sa mise en œuvre opérationnelle et fixent les ambitions et les priorités régionales de santé.

Les ARS coordonnent leur politique de prévention avec les acteurs institutionnels, les collectivités locales, le milieu associatif… afin de faire émerger un ensemble de mesures favorables à la santé des individus. La question des inégalités sociales et territoriales de santé constitue une préoccupation particulière des ARS.

http://www.ars.sante.fr/portail.0.html

La Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF)

Le réseau fédéral des centres sociaux est composé des fédérations départementales ou régionales, des coordinations ou unions régionales regroupant plusieurs fédérations et de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF). Depuis fin 2016, dans le cadre d’un partenariat avec la CNAV et la CCMSA, plus de 250 centres sociaux pilotes mettent en œuvre des actions de prévention des risques liés au vieillissement dans les différentes régions françaises.

L’enjeu est multiple :

  • Devenir une “plate-forme locale” à travers l’accueil des divers publics retraités à partir d’un panel d’activités socioculturelles, la mise en réseau des acteurs et l’émergence de projets locaux de prévention adaptés.
  • Développer la mixité sociale pour un vivre ensemble intergénérationnel.
  • Favoriser la participation sociale des retraités en vue de maintenir leurs fonctions cognitives, d’assurer le bon fonctionnement de leur quotidien, de multiplier les interactions sociales, d’élargir leur réseau via entre autres des relations sociales organisées.
  • Assurer une fonction de « relais » dans la proximité des politiques de prévention, au croisement des réalités et dynamiques locales et des politiques publiques.
  • Permettre aux Caisses de rester en contact avec les retraités et, le cas échéant, repérer et accompagner des situations de rupture.

Cela peut également vous intéresser