A- A+

Animation des ateliers Vitalité – le réseau des formateurs MSA

Les actions de prévention menées auprès des seniors et personnes âgées s’inspirent des recommandations du groupe de travail européen « Healthy Ageing ». Ces programmes visent à optimiser les chances d’une bonne santé physique, sociale et mentale. L’objectif est de permettre aux seniors de prendre une part active dans la société, sans être victimes de discrimination, et de jouir d’une vie indépendante et de bonne qualité. Les régimes de retraite de base et complémentaire s’engagent depuis plusieurs années dans une politique organisée et coordonnée de la promotion du Bien vieillir sur les territoires auprès de retraités autonomes qui comprend également un volet d’évaluation. Des formations d’animateur ont été mises en place dont celle plus récemment des Ateliers Vitalité par la MSA.

Les Ateliers Vitalité – une formation hybride

La MSA propose des Ateliers Vitalité aux personnes âgées de 55 ans et plus qui se composent de six modules de 2 h 30 chacun, réunissant entre 10 et 15 participants. Les six modules multithématiques se veulent généralistes et participatifs et abordent l’avancée en âge, la santé, la nutrition, l’équilibre, la stimulation cognitive et au choix du groupe le logement ou l’activité physique. L’adoption de comportements favorables à la santé passe ici par la coconstruction entre animateur et groupe de participants.
Toute personne souhaitant devenir animateur de ces ateliers doit suivre le cursus de formation qui s’appuie sur un référentiel de compétences. Le cursus de formation est construit de manière à apporter à l’animateur l’ensemble des compétences et ce en 4 étapes :

  1. Test d’évaluation
  2. Formation en distanciel
  3. Formation en présentiel
  4. Accompagnement de l’animateur

LE TEST D’ÉVALUATION

Il permet au coordonnateur d’identifier les compétences existantes des futurs animateurs par rapport aux compétences requises pour l’animation des Ateliers Vitalité. En effet, les animateurs sont positionnés dans un rôle d’accompagnateur du groupe et non pas dans un rôle de transmetteur de savoirs. Ce test d’une heure environ est réalisé sous la supervision du coordonnateur. On parle de trois niveaux de compétences :

  1. Débutant : le candidat est en cours d’acquisition des bases. Il peut animer un groupe plutôt serein, docile, sans conflit ni objection. Il n’a pas encore l’aisance pour s’adapter aux différents types de situation. L’expérience, l’entraînement, et l’accompagnement l’aideront à monter de niveau.
  2. Intermédiaire : le candidat a acquis les bases du savoir-faire ou savoir-être. Il sait déjà les mettre en œuvre et est autonome dans sa pratique. Il manque encore d’expérience pour les ajuster en fonction de la population à former.
  3. Confirmé : le candidat maîtrise toutes les bases. Il sait non seulement mettre en œuvre, mais il s’adapte parfaitement à toutes les situations. Il gère le groupe avec aisance. Il sait ajuster sa pédagogie en fonction de la population à former.


LA FORMATION EN DISTANCIEL

Cette étape s’appuie sur une méthode rapide et condensée d’assimilation des connaissances et d’apprentissage des contenus du programme des Ateliers Vitalité. L’animateur dispose pour ce faire d’un accès au module distanciel en ligne, de livrets ressource et diaporamas.
En quatre semaines et 7 séquences de formation de 2 h 30 chacune l’animateur acquiert la maîtrise des contenus du programme des Ateliers Vitalité. À la fin de la formation distancielle, il formalise son avis sur le distanciel (ce qui est maîtrisé, ce qui pose difficultés…) dans un livret qu’il apportera à la formation en présentiel.

LA FORMATION EN PRÉSENTIEL

La formation en présentiel s’attache principalement à la transmission des savoirs relationnels, d’adaptation et d’organisation aux animateurs pour que l’animateur soit à son issue en capacité d’animer le programme des Ateliers Vitalité. Elle s’intéresse également aux connaissances restant à acquérir à l’issue de la réalisation du module distanciel par les animateurs.
Chaque session de formation présentielle se déroule sur 3 jours, en résidentiel. Elle s’adresse à un groupe de 15 personnes maximum, et se déroule dans un lieu déterminé par la CCMSA.
Cette formation est dispensée par un formateur qui adaptera le contenu à partir à des résultats des tests d’évaluation des animateurs et de la synthèse de la formation distancielle.

ACCOMPAGNEMENT DE L’ANIMATEUR

Un outil d’évaluation continue est proposé pour permettre au coordonnateur des Ateliers Vitalité de mettre en place un accompagnement individuel auprès de ses animateurs. Cet outil garantit la qualité du programme mis en œuvre, la montée en compétence l’animateur et sa fidélisation. Il prévoit un entretien individuel annuel avec l’animateur et l’observation d’une séance d’animation du programme.

Le bilan des actions collectives Bien vieillir

Les caisses de retraite en interrégime ont publié le bilan des actions collectives Bien vieillir 2016. Ce dernier a pour objectif de réunir des données sur les participants et leurs changements de comportement tout au long de l’année. Il contribue ainsi à l’amélioration continue des dispositifs et à l’émergence de nouveaux besoins. L’interrégime recueille des résultats locaux, régionaux et nationaux par le biais de son outil Web Report Bien vieillir, qui garantit un recueil de données identique sur tout le territoire. Le processus d’évaluation s’appuie sur trois questionnaires, renseignés par les participants lors de la première session (T0), de la dernière session d’un atelier (T1) et trois à six mois après (T2). Actuellement des informations sont recueillies sur les ateliers relatifs à la nutrition, la stimulation cognitive, la vie à la retraite, l’habitat, aux activités physiques adaptées et à l’équilibre. Les résultats de l’année 2016 sont disponibles auprès des caisses de retraite en local.

A terme ce recueil de données contribue à une meilleure connaissance des profils des participants, avec pour objectif de diversifier les actions proposées en fonction du profil et des comportements des participants. En complément de ce recueil, des actions d’évaluation à caractère scientifique, médico-économique… sont mises en place sur des programmes nationaux ou des initiatives locales.

Cela peut également vous intéresser