A- A+

Les cursus diplômants et professionnels courts

Les formations liées à la promotion de la santé des personnes âgées débouchant sur un diplôme ou un certificat reconnu peuvent être assurées par des établissements d’enseignement supérieur, dont une sélection non exhaustive est présentée ici.

Par ailleurs, de nombreuses structures, à but lucratif ou non, proposent des formations professionnelles courtes. En choisissant des organismes de formation agréés par le ministère en charge de la formation professionnelle, financements et congés de formation sont facilités. Enfin, dans le champ de la promotion de la santé, de nombreuses associations proposent des formations opérationnelles.

L’ITEV propose un moteur de recherche dédié aux formations en lien avec la thématique du vieillissement. Du Bac au master 2, cet annuaire rassemble les formations initiales ou continues, diplômantes ou certifiantes délivrées en France. La recherche peut être faite par thème, niveau ou région.

Les formations diplômantes de l’enseignement supérieur

Les universités françaises proposent aussi bien des diplômes et certificats, orientés vers la formation d’enseignants et de chercheurs, que des diplômes professionnels tournés vers le monde du travail et formant des professionnels dans le domaine public ou privé. Les diplômes professionnels sont le plus souvent de niveau II : licence et master. Le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) permet d’identifier les formations universitaires reconnues par l’État.

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) vous propose une sélection de formations universitaires diplômantes en promotion de la santé éducation pour la santé et éducation du patient. Actualisée chaque année, cette liste (non exhaustive) présente les formations sous forme synthétique (avec lien internet) en précisant : la ville, les porteurs de la formation, le public visé, le programme, le déroulement, les modalités d’admission, les modalités de validation, le coût, les coordonnées de la structure susceptible de fournir des renseignements. Les rubriques sont renseignées en fonction des informations disponibles.

L’École des hautes études en santé publique

L’École des hautes études en santé publique (EHESP) propose une offre complète de formation tout au long de la vie, destinée aux professionnels de santé, aux établissements et services, aux ministères et agences. Elle forme également les cadres supérieurs de la santé et du secteur social, au niveau national et international et ce via 14 filières de formation, allant du master en passant par le mastère spécialisé jusqu’au doctorat.

Son certificat en promotion de la santé, piloté conjointement avec Santé publique France, est ouvert aux professionnels de l’intervention sociale et de la prévention intéressés par la question de la promotion de la santé. Cette formation s’appuie sur les compétences clés en promotion de la santé développées dans le cadre du projet européen CompHP « Développement des compétences et normes professionnelles pour le renforcement des capacités en promotion de la santé en Europe ». Elle fait écho aux objectifs de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et laisse une large place aux échanges de pratiques entre participants et intervenants.

Le Conservatoire national des arts et métiers

Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) est le seul établissement d’enseignement supérieur français entièrement dédié à la formation des adultes, placé sous la tutelle du ministre chargé de l’Enseignement supérieur. Il pilote un réseau de 30 centres régionaux et de 158 centres d’enseignement, dont le siège est à Paris. Les parcours de formation modulaires et individualisés débouchent sur des diplômes d’enseignement supérieur reconnus, nationaux ou homologués, du niveau bac/bac + 2 aux diplômes d’ingénieur et de 3e cycle, ou sur des certificats attestant des compétences dans des métiers bien identifiés. Chaque année, le Cnam accueille près de 80 000 élèves sur tout le territoire national et à l’étranger.

Le Cnam propose également des formations en lien avec l’adaptation de la société au vieillissement dont le certificat professionnel Accompagnant professionnel de la personne âgée et le mastère spécialisé (label Conférence des grandes écoles) Management de projets en technologies et services pour l’autonomie. 

Les formations professionnelles courtes

Se former à la promotion de la santé peut se faire sur des thématiques spécifiques en présentiel ou en e-learning auprès d’acteurs locaux mais aussi nationaux. Les formations professionnelles courtes ne donnent pas lieu à un diplôme. Elles ont pour vocation de renforcer des compétences spécifiques et très ciblées en lien avec la pratique et les besoins professionnels.

Les instances régionales d’éducation et de promotion de la santé

Les Instances régionales d’éducation et de promotion de la santé (Ireps) mettent à disposition leurs activités et expertise sur les territoires au service des professionnels et acteurs locaux œuvrant quotidiennement en faveur de la santé des seniors pour le Bien vieillir notamment les aides à domicile, équipes citoyennes, soignants dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), etc.

En partenariat avec des structures institutionnelles et associatives, les Ireps organisent des formations courtes, des journées d’échanges de pratiques ou de sensibilisation abordant des thématiques telles que :

  • La prévention de la dénutrition chez les personnes âgées.
  • Le parcours santé des aînés dans le cadre de l’expérimentation nationale du programme Personnes âgées en risque de perte d’autonomie (Paerpa).
  • Les techniques d’animation de groupe et d’entretien d’éducation à la santé.
  • La méthodologie de projets et l’évaluation en promotion de la santé.

Si vous souhaitez entrer en contact avec une Ireps, vous pouvez vous rendre directement sur le site internet de l’Ireps de votre région (ex. : Ireps Bourgogne) ou retrouver l’ensemble de leurs coordonnées sur le site de la Fnes, leur fédération.

L’Université d’été francophone en santé publique

L’Université d’été francophone en santé publique de Besançon se veut une formation ouverte à toutes les personnes concernées par les questions de santé publique : élus, professionnels, citoyens œuvrant au sein d’institutions ou d’associations des champs sanitaires, sociaux ou éducatifs. Les modules d’enseignements proposés sont renouvelés chaque année selon l’actualité, les changements et innovations en matière de promotion de la santé publique. Les thématiques sont organisées autour de trois grands axes : « Politique et organisation de la santé », « Méthodes pour l’intervention et l’évaluation », « Approches par population, lieu de vie ou thématique ». En 2014 et en 2015, un module Bien vieillir a été animé par l’Inpes. L’université d’été est aussi l’opportunité de nombreux échanges, tables rondes, conférences débats, présentation de travaux personnels…

France Université Numérique

Apparus en 2008 et en plein essor, les MOOCs (Massive Open Online Courses) sont des cours ouverts à tous, à distance, via internet. Les universités françaises et les grandes écoles élaborent et mettent à disposition leurs MOOC sur France Université Numérique (FUN). S’inscrire sur ce site permet de recevoir les informations sur les cours qui ouvriront en ligne sur FUN. À surveiller, l’ouverture annuelle du MOOC « Comprendre la santé publique et le système de santé » de l’École des hautes études en santé publique, abordant les principes fondamentaux et les caractéristiques du système de santé français.

Cela peut également vous intéresser