A- A+

Les entretiens d’éducation pour la santé

Une démarche d’éducation pour la santé ne consiste pas seulement à informer ou communiquer sur les risques, car ces pratiques sont insuffisantes pour modifier les attitudes et les comportements de l’ensemble des publics. L’éducation est un acte d’accompagnement qui repose sur une alliance entre la personne et le professionnel. Ce dernier devra faire preuve d’empathie et utiliser des techniques d’entretien qui favorisent le dialogue. Son objectif n’est pas que la personne suive aveuglément les conseils du professionnel, mais qu’elle fasse ses propres choix éclairés, en connaissance de cause et soit accompagnée dans ce choix.

L’entretien en face à face est ainsi un moment privilégié qui doit permettre à la personne d’être mieux écoutée, notamment sur ses préoccupations immédiates, de faire le point sur ses représentations de la santé, ses connaissances et habitudes de vie déjà acquises favorisant sa santé, et celles qui restent à compléter ou modifier. Les échanges avec le professionnel facilitent la prise de conscience relative aux déterminants sociaux et environnementaux qui agissent positivement ou négativement sur sa capacité à mettre en œuvre des comportements favorables à sa santé. L’entretien permet à la personne de décider ou non de s’engager dans une démarche de changement de comportement. Le professionnel aide alors la personne à établir un programme d’actions pour elle-même et sur l’environnement en fonction de ses ressources internes et des soutiens externes qu’elle identifie (proches, autres professionnels, administration, etc.). Ainsi, les messages de prévention peuvent davantage s’inscrire dans les réalités de la vie et les possibilités de la personne.

Les entretiens d’éducation pour la santé s’appuient en général sur la technique de base de l’écoute active. Cependant, en fonction de son métier, son cadre de références et sa formation, le professionnel peut utiliser différentes techniques : counseling, entretien motivationnel… Les Ireps proposent des formations sur les techniques d’entretien. Dans le cadre des entretiens d’évaluation des personnes âgées, le professionnel peut s’appuyer sur différents outils comme le modèle AGGIR, les grilles Fragire et Sega.

Les Clic : acteurs locaux de l’éducation pour la santé

Guichets d’accueil centralisés, les Centres locaux d’information et de coordination (Clic) gérontologiques sont pilotés au niveau départemental et constituent le relais local des politiques publiques en faveur des personnes âgées. Leurs axes de travail sont définis dans le cadre du schéma gérontologique départemental. Des organismes de nature très différente peuvent devenir opérateurs d’un Clic : mairie, hôpital, association, collectivité territoriale…

Lieux d’accueil de proximité, les Clic sont destinés à fournir aux personnes âgées de 60 ans et plus et à leur entourage information, conseil et orientation. Selon leur niveau d’habilitation, ils peuvent mener des évaluations afin de proposer des plans d’aide personnalisés. Dans ce cadre, ils recensent l’ensemble des services disponibles sur leur territoire.

Les Clic sont organisés au sein de l’ANC.Clic, Association nationale des coordinateurs et coordinations locales ayant pour objectif de :

Promouvoir l’action menée par les Clic, avec les MAIA*, réseaux et tout autre acteur de l’autonomie.

Développer des actions communes visant à préserver l’autonomie, à améliorer la qualité de vie et le parcours de santé des aînés.

S’affirmer comme interlocuteur privilégié auprès des partenaires institutionnels et professionnels au niveau local et national.

Participer à la recherche et aux débats liés aux politiques de l’autonomie.

Capitaliser, enrichir et promouvoir « les bonnes pratiques inspirantes ».

Diffuser l’actualité gérontologique et promouvoir la formation.

Le site de l’ANC.Clic réunit des pages consacrées aux actualités et publications, dont la lettre trimestrielle ECHO’CLIC, et permet d'identifier les bonnes pratiques inspirantes des Clic. L’association organise un colloque annuel et des participations à des temps forts.

*La MAIA ,ancienne « Maison pour l'autonomie et l'intégration des malades d'Alzheimer », est devenue « Méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie ».

Le modèle AGGIR – évaluer le degré d’autonomie des personnes âgées

Le modèle AGGIR, Autonomie gérontologique et groupes iso-ressources, évalue les activités effectuées ou non par la personne seule. Il permet de définir des « groupes iso-ressources » rassemblant des individus ayant des niveaux proches de besoins d’aides pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne. Il existe six groupes iso-ressources ou GIR. Les personnes classées en GIR 1 à 4 ont besoin d’aide au quotidien, et ce sous différentes formes selon leur degré de dépendance, alors que les personnes classées en GIR 5 et 6 sont autonomes et vivent à domicile. Les personnes en GIR 5 peuvent nécessiter une aide ponctuelle pour la toilette et les activités domestiques. La CNSA est investie de missions élargies concernant l’évaluation AGGIR.

Le modèle AGGIR n’est qu’un des éléments de l’ensemble des informations (histoire, état de santé, contexte psychologique, environnement physique, humain et matériel) indispensable à la mise en place d’un plan d’aides et de soins personnalisés. Il constitue néanmoins un bon instrument de description synthétique des problèmes qui se posent dans les différentes activités de la vie courante d’une personne, permettant de se poser les bonnes questions : la personne fait-elle …? Si non, pourquoi ? Le peut-elle ? Le veut-elle ?

C’est la description des activités mentales, corporelles, motrices, domestiques et sociales, qui permet de déterminer les compensations, les aides (matérielles, animales, humaines) et les services à mettre en place.

La grille Fragire : détecter la fragilité des personnes âgées en GIR 5 et 6

La grille Fragire est un nouvel outil d’évaluation développé par les caisses de retraite et qui vise à détecter, parmi les retraités non dépendants (classés en GIR 5 et 6) faisant appel à l’action sociale vieillesse, les personnes en situation à risque. La grille Fragire vient compléter les outils existants pour identifier le niveau de fragilité des personnes et ainsi structurer « quantitativement et qualitativement l’aide à apporter aux personnes évaluées ».

Élaborée par un groupe d’experts du Pôle de gérontologie interrégional Bourgogne & Franche-Comté [lien vers gérontopôle], testée et validée scientifiquement, la grille compte 17 questions et 3 tests dont l’un sur la vitesse de marche, administrable à domicile comme en extérieur, sur un temps court de 15 minutes environ.

Des thématiques aussi variées que l’état de santé et le ressenti physiologique, la dépression, le plaisir, les idées suicidaires, l’environnement social et culturel, la situation d’aidant, la sexualité et le suivi bucco-dentaire, la motricité… sont abordées.

Le score obtenu permet de situer le niveau de fragilité et le cas échéant d’orienter la personne vers des prises en charge spécialisées.

Téléchargez en un clic les quatre supports Fragire.

La grille Sega : évaluer la fragilité en contexte d’urgence

La grille Sega, acronyme de « short emergency geriatric assessment » ou « sommaire de l’évaluation du profil gériatrique à l’admission », est un outil destiné à l’évaluation rapide du profil de fragilité des personnes âgées.

Cette grille donne un signalement des problèmes et des facteurs susceptibles d’influencer le déclin fonctionnel. Elle n’est pas adaptée à toutes les situations comme les pathologies graves par exemple. L’évaluation peut être faite par tout acteur du champ gérontologique formé à l’évaluation de l’outil, à partir de questions posées au senior et / ou à la personne de référence présente ou contactée par téléphone.

La grille Sega a été élaborée par une équipe belge en 2004 et validée pour une utilisation dans les services d’urgences (HAS). Sa version modifiée est en cours de validation en ambulatoire et est utilisée par de nombreux réseaux de gérontologie, notamment dans l’Est de la France.

Cela peut également vous intéresser