63% des seniors déclarent avoir eu, la veille, une alimentation diversifiée*
cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

A- A+

Postez votre témoignage
var tag = new ATInternet.Tracker.Tag(); var visitorMode = tag.privacy.getVisitorMode(); if (typeof(visitorMode) !== "undefined") { if (readCookie("tarteaucitron").search("atinternetcnil=true") > "0") { tag.privacy.setVisitorMode('cnil', 'exempt'); // Visiteur défini en Exempt tag.privacy.extendIncludeBuffer('s2'); tag.page.send({ name:"63% des seniors déclarent avoir eu, la veille, une alimentation diversifiée*", level2:'Grand public' }); tag.dispatch(); } } var tag = new ATInternet.Tracker.Tag(); tag.privacy.setVisitorOptout(); // Visiteur défini en Opt-Out tag.privacy.extendIncludeBuffer('s2'); tag.page.send({ name:"63% des seniors déclarent avoir eu, la veille, une alimentation diversifiée*", level2:'Grand public' }); tag.dispatch();

63% des seniors déclarent avoir eu, la veille, une alimentation diversifiée*

Sommaire

    Avec l’avancée en âge, des comportements plus sains

    Plus de deux seniors sur trois affirment avoir mangé, la veille du sondage, des fruits, des légumes, de la viande (ou du poisson ou des œufs), des féculents et des produits laitiers, un pourcentage de 20 points supérieur à celui des 18-54 ans. Ils ont également été trois fois plus nombreux que leurs cadets à avoir consommé 5 fruits et légumes. Et 57 % optent deux fois par semaine pour du poisson. Le principal enseignement de ces chiffres est que, plus les personnes avancent en âge, plus elles se préoccupent de leur santé et font donc le choix d’une alimentation plus diversifiée.

    Les facteurs qui favorisent une meilleure alimentation

    Plusieurs paramètres permettent d’expliquer ces bons chiffres. D’abord, la composition des repas des seniors – avec une entrée, un plat principal, un dessert – permet d’introduire une large part de fruits et légumes. Le temps qu’ils consacrent à la préparation des repas, ainsi que le plaisir qu’ils y prennent, favorisent également la diversification des aliments. Reste que ces éléments peuvent varier selon que la personne vit seule ou pas. En effet, les études sociologiques décèlent, dans le premier cas, un comportement moins favorable à la santé, avec un recours aux conserves, aux surgelés, et donc un appauvrissement en termes de variété. A contrario, la convivialité induit une attitude alimentaire bien plus saine.

    *Source : Baromètre Santé, Inpes, 2014.

    window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'DC-10976939'); gtag('event', 'conversion', { 'allow_custom_scripts': true, 'send_to': 'DC-10976939/invmedia/pourb0+standard' }); window._adftrack = Array.isArray(window._adftrack) ? window._adftrack : (window._adftrack ? [window._adftrack] : []); window._adftrack.push({ HttpHost: 'track.adform.net', pm: 1840733 }); (function () { var s = document.createElement('script'); s.type = 'text/javascript'; s.async = true; s.src = 'https://s2.adform.net/banners/scripts/st/trackpoint-async.js'; var x = document.getElementsByTagName('script')[0]; x.parentNode.insertBefore(s, x); })();