cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

A- A+

Postez votre témoignage

Une bonne santé bucco-dentaire, comment faire ?

Quels sont les gestes d’une bonne hygiène bucco-dentaire ?

Les bonnes habitudes d’hygiène bucco-dentaire reposent sur 5 gestes essentiels : 2 brossages par jour, matin et soir pendant 2 minutes, l’utilisation d’un dentifrice fluoré, en complément du brossage le fil dentaire ou les brossettes pour le nettoyage entre les dents, une visite 1 fois par an chez le dentiste et une alimentation variée et équilibrée. La mastication d’un chewing-gum sans sucres après chaque prise alimentaire et des bains de bouche à usage quotidien de préférence sans alcool complètent l’hygiène bucco-dentaire. L’arrêt du tabac est essentiel pour garantir une bonne santé bucco-dentaire, car fumer augmente les risques de maladie des gencives, de carie dentaire et de perte des dents. Le tabac ralentit également la cicatrisation, par exemple, après une extraction dentaire.

Dans quelle situation le port d’une prothèse dentaire s’impose-t-il ?

Une seule dent manquante peut provoquer des déplacements ou une usure prématurée des autres dents. Des dents très abîmées peuvent créer des troubles digestifs dus à une mastication insuffisante, des difficultés d‘élocution associées à un déficit de l’esthétique. Pour remplacer des dents absentes ou trop endommagées, le dentiste proposera la réalisation d’une prothèse dentaire fixe ou amovible.

Il existe différentes sortes de prothèses fixes : la couronne qui vise à recouvrir et restaurer une dent très abîmée. Le bridge, qui prend appui sur une ou plusieurs dent(s) encadrant l’édentement, permet de remplacer la ou les dents absentes. L’inlay/ onlay qui restaure une dent très abîmée en s’adaptant parfaitement à ses contours. Les facettes dentaires qui se collent sur les dents de devant pour corriger un aspect inesthétique (dents cassées, jaunes…).

Quant aux prothèses amovibles, elles peuvent être partielles pour remplacer plusieurs dents absentes et s’accrochent sur les dents restantes. Ou complètes pour remplacer toutes les dents. Dans les deux cas, ces appareils doivent s’enlever et être nettoyés.

À quoi faut-il être vigilant quand on avance en âge ?

Il faut être particulièrement vigilant à certains signes d’alerte : des dents qui deviennent sensibles (au froid et au chaud notamment), des gencives qui saignent, une mauvaise haleine appelée halitose, des dents qui se déchaussent ou des douleurs récurrentes empêchant de dormir. La perte des dents sans remplacement, les prothèses non ajustées ou trop usées peuvent aussi avoir des répercussions plus ou moins graves sur la santé quand on avance en âge.

Les problèmes dentaires entraînent des risques de chute : aussi étonnant que cela puisse paraître, l’articulation de la mâchoire participe à la construction et à la préservation de l’équilibre. Mais aussi des problèmes de déficit masticatoire conduisent souvent à une détérioration progressive des habitudes alimentaires et à un risque de dénutrition qui sont particulièrement préjudiciables à un âge avancé.

Il faut aussi savoir que la bouche est la porte d’entrée aux infections, d’où l’importance de soigner toute carie ou maladie parodontale. Les infections peuvent induire la prolifération de mauvaises bactéries qui se fixent au niveau du cœur et augmentent les risques de maladies cardio-vasculaires. La parodontite peut aussi déséquilibrer la glycémie en cas de diabète et entraîne une inflammation gingivale évolutive avec une destruction des tissus de soutien des dents qui en l’absence de soins amène à la perte des dents.

Enfin la xérostomie (état de sécheresse anormale de la bouche) est aussi un symptôme à surveiller car elle peut être due aux effets secondaires de certains médicaments. Cette sécheresse buccale induit des sensations de brûlures très invalidantes avec des difficultés pour s’alimenter, déglutir et parler.

Dans tous les cas le dentiste est la personne la mieux placée pour traiter ces différents problèmes.

Dr Christophe LEQUART, chargé de mission communication, UFSBD(Union française pour la santé bucco-dentaire)

Découvrez les fiches de l’UFSBD pour plus de détails en suivant le lien

facebook-img twitter-img twitter-img twitter-img