cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

A- A+

Témoignages

Le Tchat « Les nouvelles technologies à tout âge »

Le 7 novembre 2017, vous avez pu échanger avec Marie-Françoise Fuchs, présidente d’honneur de l’association Old’up, et Nicolas Faget, animateur de la communauté pourbienvieillir.fr, sur vos usages concernant les nouvelles technologies. Les interrogations montrent que vous êtes acteurs du changement : équipement informatique, découvertes, lien social, éventuelles addictions…

Pour suivre notre actualité et recevoir des conseils pour bien vivre votre retraite, abonnez-vous à notre page Facebook : https://www.facebook.com/pourbienvieillir Ou apportez votre témoignage en suivant ce lien

                          Marie-Françoise Fuchs                                           Nicolas Faget

Le numérique et Internet : quel intérêt ?

Marinette : J’ai 87 ans et depuis 3 ans Internet fait partie de mon quotidien.

Marie-Françoise Fuchs : Je vous félicite pour votre courage de vous intéresser au numérique. Parce qu’effectivement c’est un outil formidable pour nous qui sommes moins mobiles. Par exemple pour pouvoir faire ses courses en ligne et se faire livrer.

Christian B : Mes enfants m’incitent à prendre un smartphone ? Mais en quoi c’est un plus par rapport au téléphone portable ?

Nicolas Faget : Le smartphone donne accès à Internet (si le forfait téléphonique le prévoit également). Grâce à Internet, on peut accéder aux services en ligne comme la visiophonie, le courrier électronique, les comptes bancaires en ligne, le partage de photos et de vidéos, les réseaux sociaux, etc.

Marie : Faut-il céder à toutes les modes numériques ? À mon âge j’ai le droit de ne pas les suivre !!

Marie-Françoise Fuchs : Le numérique n’est pas une mode. Il s’inscrit de plus en plus dans le fonctionnement des organisations et de la société, pour très longtemps.

Cela étant, vous n’avez pas besoin de tout lui céder.

Savoir se débrouiller avec un distributeur automatique devient indispensable mais les réseaux sociaux ne le sont aucunement, surtout pour une génération qui n’a pas eu besoin d’eux pour se socialiser et faire des rencontres…

Karim : Je lis beaucoup, journaux, magazines, livres. Quel intérêt de faire la même chose sur ordinateur ?

Marie-Françoise Fuchs : Il sera complémentaire, c’est une actualité plus chaude et des dossiers, interviews, vidéos, cartographie, complètent la version papier, des jeux qui ne sont pas dans la version papier.

Gardons le plaisir du papier, mais ne nous privons pas de ce que nous offre l’outil informatique !

Françoise B : Depuis 2012, je surfe tous les jours en particulier pour la généalogie que j’ai commencée en 1972 ! Je me suis inscrite dans plusieurs groupes pour partager, j’ai créé un blog.

Marie-Françoise Fuchs : Sur les réseaux sociaux, on peut vite se trouver des personnes avec lesquelles partager ses affinités. C’est tellement enrichissant !

Attention : utilisez des avatars, ne communiquez pas de données personnelles (bancaires).

Françoise S. : Est-ce que tout cela n’éloigne pas encore plus les gens entre eux ?

Marie-Françoise Fuchs : C’est au contraire une occasion d’inviter, de contacter, de « tchatter » plus souvent avec des voisins… Je pense qu’on peut garder un équilibre par rapport à cet usage, sans devenir un « addict » !

Les écrans ne vous empêchent pas d’échanger avec vos voisins. Il existe d’ailleurs des sites d’échanges entre habitants des mêmes quartiers ou villages qui font renouer des liens sociaux.

C’est complémentaire avec des activités sociales et les contacts en direct. Ce peut être un formidable outil mais ce n’est qu’un outil, rien de plus !

Apprendre les usages Internet

Richard : Je suis seul et sans famille, et j’ai une toute petite retraite, je ne peux pas me payer des cours d’informatique. Comment faire ? Et c’est quoi « Skype » ?

POTIER Françoise : Bonjour, Je désire progresser en prenant des cours gratuits d’informatique. Ou dois-je m’adresser. Merci

Nicolas Faget : Merci de votre question. Elle soulève un point important : d’une part, votre appétit pour utiliser les moyens du numérique qui sont possibles, et le fait que ce n’est pas toujours très facile pour celui qui a peu de moyens et est isolé comme vous-même. Quelques réponses concrètes. On peut consulter la mairie, les clubs seniors, échanger des cours de soutien scolaire contre un apprentissage du numérique, mais en faisant savoir, déjà, quels sont vos besoins et vos souhaits dans ce domaine.

Marie-Françoise Fuchs : Vous faites avancer les choses, car vous permettrez aux institutions, associations, etc., de savoir ce dont vous avez besoin, et donc d’y répondre d’une manière claire et adaptée.

Les caisses de retraite : Bonjour, Richard. Nous proposons dans plusieurs villes de France des ateliers d’apprentissage et de développement des compétences des seniors dans le domaine du numérique. Rendez-vous sur Pourbienveillir.fr pour trouver un atelier près de chez vous.

Marie-Françoise Fuchs : Et voilà ! À une demande précise, une réponse immédiate. C’est ce qui me semble le plus important : que vous exprimiez toujours, régulièrement, vos besoins. Et il faut remercier pourbienvieillir.fr d’organiser un tchat permettant à chacun de trouver des réponses à ces questions.

D’autre part, il est évident que votre souhait répond aussi à une capacité à réduire les freins qui touchent beaucoup de personnes âgées qui sont en difficulté de mobilité, et je pense que les moyens du numérique sont vraiment très adaptés à ce type de difficultés.

Joyeusement, utilisons-les ! Ils contiennent de très bonnes surprises, des moyens de se relier, d’explorer, de jouer et de s’aimer, avec ses proches, en communiquant bien facilement.

Citron : Des cours gratuits ? Ça serait génial…

Les caisses de retraite : Bonjour. La majorité des ateliers organisés par les caisses de retraite sont gratuits. Merci de vous rapprocher de votre caisse de retraite pour plus d’informations.

MAISONNEUVE : Les organismes de retraites complémentaires pourraient-ils organiser des formations sur l’accès en toute sécurité aux réseaux sociaux, à l’utilisation de tablettes, de smartphones ?

Les caisses de retraite : Nous proposons dans plusieurs villes de France des ateliers d’apprentissage et de développement des compétences des seniors dans le domaine du numérique. Rendez-vous sur www.pourbienveillir.fr pour trouver un atelier près de chez vous.

Jacques : Comment se former à Internet ?

Marie-Françoise Fuchs : Pour moi, les jeunes sont des merveilles dans l’échange entre leurs capacités technologiques et mon histoire et l’histoire de nos vies.

Il y a là un dialogue qui peut se développer, une culture que l’on peut rendre commune sur des sujets suscités pour une exploration, une information que l’outil informatique va nous permettre de partager entre vieux et jeunes sur des sujets qui peuvent nous passionner mutuellement - le jeune apportant la technologie et nous l’histoire, un dialogue se construit, s’enrichit, et nous rapproche.

Souvent, nos enfants et petits-enfants peuvent être nos instructeurs… Mais quelquefois, trop impatients, nous avons un meilleur recours auprès de plus jeunes qui ne nous sont pas aussi proches.

JB : Je n’ai jamais bricolé, et là avec les tutoriels en ligne, je découvre plein de choses que je réalise chez moi.

Marie-Françoise Fuchs : Bravo ! Communiquez-nous vos trucs et recettes, nous participerons ainsi ensemble à savoir plein de choses que nous ne savions pas faire.

RAMASSAMY Aline : Bonjour. Pour nous accompagner un peu plus dans notre retraite, se peut-il pour vous de nous offrir un jeu mensuel dans vos mails ou en lecture sur votre site (par exemple quiz ou autre) : ça aiguiserait un peu plus notre intelligence et ça nous motiverait un peu plus à attendre votre bulletin mensuel ou trimestriel SVP ? Merci à l’avance pour votre retraite. Salutations distinguées. Aline

Les caisses de retraite : Merci de votre question. Nous y allons y réfléchir pour nos prochains numéros. Vous pouvez déjà trouver des quiz sur www.pourbienvieillir.fr.

Je vous invite également à nous suivre sur notre page Facebook pour des conseils et des jeux.

Josiane : Pendant un temps j’ai suivi des cours du soir, mais c’est devenu trop compliqué pour moi.

Marie-Françoise Fuchs : Découvrez les cours en ligne ou Mooc. En France, Fun-Mooc propose un très large choix de cours en ligne que vous pouvez suivre à l’heure qui vous convient.

Ou suivez des conférences en direct, avec l’Université virtuelle du temps disponible : www.uvtd.fr

Gilles : Je « consomme » beaucoup internet et voudrais maintenant partager mes compétences.

Marie-Françoise Fuchs : Vous pouvez le faire en ligne en créant un blog ou une page Facebook par exemple. Et si vous aimez la convivialité, pourquoi ne pas créer une association qui s’intéresserait au même sujet. Renseignez-vous auprès de la maison des associations de votre commune.

Proposez vos services aux associations locales, qui généralement répondent très positivement à des propositions de formation par des bénévoles.

Se familiariser avec les réseaux sociaux

Christian : Facebook tout le monde en parle. C’est quoi, pour quoi faire ?

Nicolas Faget : Facebook est un réseau social en ligne. En tant qu’utilisateur vous pouvez publier des images, des photos, des vidéos, des fichiers et documents, d’échanger des messages, joindre et créer des groupes et d’utiliser une variété d’applications.

Marie-Françoise Fuchs : Notre page Facebook pourbienvieillir est un bel exemple d’une communauté partageant les mêmes intérêts.

Rempli de surprises, Facebook vous fait voyager, vous met en contact avec des nouvelles, des recettes, des événements… C’est épatant ! Et ne parlons pas des photos et des histoires de nos petits-enfants qui circulent et nous mettent au courant de tout ce qui vous importe le plus.

Raymonde : Pour moi à 89 ans c’est une fenêtre ouverte sur le monde, je me suis mise sur Facebook depuis deux ou trois ans car je ne voulais pas mourir idiote !

Marie-Françoise Fuchs : La découverte de cet univers est infinie. Rien n’est jamais acquis et immuable. Il y a du nouveau et de l’intéressant sur ce réseau à la fois familier et très ouvert.

Christian : Et Twitter ?

Nicolas Faget : Twitter est également un réseau social géré par la société du même nom mais qui a une autre finalité : envoyer gratuitement des messages de 280 caractères appelés Tweets sur Internet par messagerie instantanée ou par SMS.

C’est un média prisé les journalistes, les hommes et les femmes politiques.

Marie-Françoise Fuchs : Sur les Tweets… Beaucoup de politiques, si vous aimez ça, s’y expriment régulièrement. Moi, je trouve cela trop bref, ce n’est pas dans ma culture, et ce n’est sans doute pas dans les vôtres si vous avez un certain âge. Je ne suis pas habituée aux bandes dessinées et aux textes très courts, mais on est très informés par ce moyen…

Fournier : Je n’ose pas aller sur les réseaux sociaux, ce que j’en entends ne me rassure pas.

Nicolas Faget : Les médias montrent les cas extrêmes et sensationnels (c’est un de leur moyen pour survivre). Mais en réalité, aller sur les réseaux sociaux, c’est comme aller à un dîner entre amis ou se promener dans un jardin public.

On discute, on partage, on rit, on pleure avec des gens que l’on connaît ou reconnaît.

Et comme dans la vie de tous les jours, on risque de rencontrer des mauvaises personnes en se baladant. Si vous prenez les mêmes précautions sur les réseaux sociaux et dans la rue, vous n’avez pas d’inquiétude à avoir.

Monique : Depuis que je m’y suis mise, j’ai beaucoup plus de contacts avec ma famille éparpillée ! FaceTime avec ses enfants et petits-enfants aux USA ce n’est pas rien !

Nicolas Faget : Skype (comme FaceTime) est une sorte de logiciel pour appareil connecté à Internet (smartphone, tablette, ordinateur de bureau, etc.) qui permet de faire des conférences téléphoniques et visiophoniques.

Marie-Françoise Fuchs : Comme l’évoque Monique, il permet de garder le contact avec la famille et les amis qui vivent loin ou sont tout simplement partis en voyage.

J’ai une expérience personnelle d’un petit-fils en Chine, qui m’a montré son logement, la vue de chez lui… J’ai pu constater qu’il était devenu barbu (!), qu’il avait l’air d’aller bien… C’est formidable, on est tellement proches, et on englobe non seulement la personne qui parle, mais tout son environnement.

Michelle : J’échange beaucoup via Facebook, WhatsApp, etc. avec ma famille, mes amis. Mais ça devient vite chronophage. Comment trouver un juste milieu ?

Marie-Françoise Fuchs : Pour toute activité, c’est une de nos difficultés : l’excès !

Je n’ai pas de recette…

Rose : Ma fille veut que je mette WhatsApp sur mon téléphone. Qu’est-ce que c’est ?

Nicolas Faget : C’est une sorte de logiciel (gratuit) pour téléphone mobile qui permet de s’envoyer des messages, des images et des vidéos de manière privée. D’autres logiciels de ce type appelés « applications » permettent de faire la même chose (Snapchat, Skype, Messenger, Viber, Telegram, etc.) avec plus ou moins d’options.

Marie-Françoise Fuchs : Faites-vous mettre par un jeune de votre entourage la vignette ou l’icône sur votre outil. Après, tout marche tout seul !

Ygouf : Je ne sais pas utiliser Skype. J’ai Internet pourtant depuis 2006.

Cordier Agnès : J’ai un ordinateur et internet à la maison. Je voudrais communiquer par Skype, mais je ne sais pas comment faire ? Faut-il télécharger un logiciel ? Merci d’avance.

Nicolas Faget : Skype est un logiciel qui permet aux utilisateurs de passer des appels téléphoniques ou vidéo via Internet. Pour accéder à Skype, il faut télécharger le logiciel (une version gratuite est disponible), puis créer son compte utilisateur.

Pour les trucs et astuces consultez les forums et autres tutoriels.

Pour aller plus loin : quelques astuces techniques

Roland : On me dit que mes fichiers sont stockés sur le « cloud ». C’est quoi ?

Nicolas Faget : Le « nuage » en français, désigne les supers ordinateurs où sont stockés aujourd’hui les logiciels, les fichiers, les photos, les vidéos et les données publiées par la plupart les internautes et les organisations. Au lieu d’être stocké sur votre ordinateur, les contenus numériques transitent par internet et sont stockés (et surveillés) par Google, Facebook, Apple, Orange, Free, SFR, etc.

Latifa : Comment je peux envoyer une photo à mes enfants avec le téléphone ?

Nicolas Faget : Par MMS ou service de messagerie multimédia en sélectionnant la photo dans votre téléphone ou, si votre téléphone donne accès à Internet, en utilisant une application comme WhatsApp, Skype, etc. Il faut d’abord charger l’application en passant par la boutique d’application (iTunes, Google play, Windows Store, etc.). On peut envoyer la photo sur le mobile de votre entourage ou sur leur adresse mail.

BEAUFILS DIDIER : Bonjour, je n’arrive plus à me connecter à mon espace personnel, j’ai oublié mon code. Pouvez-vous me dire comment procéder car ce que je fais ne fonctionne pas. Cordialement Mr BEAUFILS

Nicolas Faget : La plupart des sites à authentification proposent une procédure de récupération ou de renouvellement du mot de passe. Il suffit souvent, à partir de la page de connexion, cliquer sur « Mot de passe perdu » ou « Problème de connexion » pour lancer une procédure.

HALLEY : Impossible de lire des DVD depuis que j’ai Windows 10… Comment puis-je faire ?

Nicolas Faget : D’où la nécessité de faire des mises à jour régulières des logiciels utilisés, les protéger par des logiciels d’antivirus.

Les usages informatiques dépassent de loin la sphère ordinateur : pour exemples les bornes interactives, les appareils photo, les téléviseurs.

Paulette Meunier : Ma vue baisse, j’ai peur de ne plus savoir me servir de tous ces appareils.

Nicolas Faget : Au contraire, les possibilités offertes par les technologies numériques permettent de faciliter l’accès des personnes en situation de handicap aux services du quotidien comme les banques, les administrations, les médias, etc. et à des quantités de savoirs bien plus importantes qu’auparavant.

Par exemple, des sites proposent des vidéos traduites en langue des signes, des applications permettent d’afficher des sites pour les malvoyants, d’autre permettent de décrire et de lire ce qui est affiché à l’écran et de commander l’ordinateur à la voix, etc.

AnnieDuchemin : À quoi ça sert la tablette ?

Marie-Françoise Fuchs : C’est un outil parfaitement adapté aux personnes âgées : léger, avec une taille d’écran idéale pour voir des photos, faire des jeux (de patience ou autres) ?

C’est un outil qui peut s’utiliser au lit sans difficulté, et qui est vraiment léger. Son seul handicap, c’est son prix. Mais on peut trouver parfois du matériel d’occasion dans des associations.

Les prix tendront sans doute à baisser, mais cela reste très cher pour l’instant…

Nicolas Faget : Pour plus d’informations, consultez : http ://www.pourbienvieillir.fr/maitriser-le-numerique-pour-mieux-vivre-avec-son-temps

Ginette : On trouve des écrans tactiles partout maintenant : gares, sécurité sociale, la Poste, les banques. J’ai l’impression qu’aucun ne fonctionne de la même manière.

Marie-Françoise Fuchs : La plupart des écrans sont aujourd’hui tactiles, vous devez donc toucher l’écran, comme pour une tablette. À chaque étape vous devez valider la saisie et si une erreur s’y est glissée, vous pouvez toujours revenir en arrière à l’aide des boutons en bas de l’écran.

N’hésitez pas à vous faire expliquer le fonctionnement de l’appareil par un agent, vous serez d’autant plus à l’aise la prochaine fois.

Les services en ligne des administrations : "une rubrique en tant que telle" ?

Jean-Jacques : Les mairies, le trésor public, toutes les administrations basculent dans le 100 % numérique. C’est trop compliqué.

Les caisses de retraite : Il existe des Maisons de services au public en France dont nous sommes partenaires. Ces Maisons, animées par des agents formés par les opérateurs partenaires, délivrent un premier niveau d’information et d’accompagnement de plusieurs natures. Vous pourrez y trouver de l’aide à l’utilisation de services en ligne : télédéclarations, inscription et mise à jour d’espace personnel…

Des ordinateurs en accès libre et gratuit sont également disponibles dans certains bureaux de Poste, mairies et bibliothèques.

Marie-Françoise Fuchs : Il est certain que nous avons besoin d’accompagnateurs bienveillants, qui souvent, nous permettent de ne pas nous bloquer sur des sujets trop complexes qui nous font peur… Merci à ceux qui ont de la patience pour nous, et nous permettent d’utiliser, avec efficacité, tous ces moyens exceptionnels.

Isabelle : Comment retenir tous les mots de passe des sites que l’on fréquente ? Je m’y perds !

Les caisses de retraite : Vous pouvez utiliser FranceConnect. C’est l’accès universel aux administrations en ligne.

Il vous suffit d’utiliser les identifiants d’une administration dont vous êtes déjà usager pour vous connecter (les impôts, Ameli, La Poste).

Vous pouvez l’utiliser pour tous les organismes publics proposant des services en ligne.

Izidi : j’arrive pas à créer un compte Ameli.

Nicolas Faget : Ne pas hésiter à utiliser les foires aux questions ou contacter l’assistance. https://www.ameli.fr/assure/adresses-et-contacts/votre-compte-ameli/creer-votre-compte-ameli

Les points de vigilance concernant le monde numérique

Évelyne L. : J’ai reçu des mails très bizarres : trésor public, La Poste, des banques, c’est quoi et que faut-il faire ?

Nicolas Faget : Comme dans tous les domaines, il peut y avoir des arnaques. Quelques précautions d’usage. Ne répondez pas aux mails dont l’expéditeur vous est inconnu. Si vous souhaitez signaler les contenus ou comportements illicites rencontrés lors de l’utilisation d’Internet, rendez-vous https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action

Vous y trouvez des informations sur comment déjouer les pièges sur Internet et comment protéger son ordinateur.

D’autres bonnes pratiques sur http://www.pourbienvieillir.fr/maitriser-le-numerique-pour-mieux-vivre-avec-son-temps       

Ismail : C’est dangereux de consulter ses comptes bancaires en ligne ?

Nicolas Faget : Non, les sites des banques sont sécurisés. Connectez-vous toujours à partir du site officiel en vérifiant l’adresse du site que vous consultez. Les courriels des banques et de la plupart des administrations ne comportent pas de liens. Si vous recevez un message non sollicité semblant provenir d’une banque et qu’il contient une incitation à cliquer sur un lien, ne le faites pas.

Ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires à des sites inconnus et ne répondez pas à des mails qui vous invitent à les donner. Changez souvent les mots de passe de vos comptes de paiement en ligne.

AFournier : Tous les sites Internet qui parlent de santé. Qu’en pensez-vous ?

Marie-Françoise Fuchs : Nous ne le dirons jamais assez, rien ne remplace la consultation avec un professionnel de santé. Beaucoup de ces sites sont marchands. Vous pouvez vous fier à des sites institutionnels comme ameli.fr. Sinon regarder ces sites de santé crée souvent plus d’inquiétude et d’anxiété.

Sofiane : Où trouver de l’information fiable sur Internet ?

Nicolas Faget : Dans tous les domaines il y a des sites de référence : par exemple pour les renseignements administratifs c’est www.service-public.fr, le site de votre mairie, pour les aspects de santé www.ameli.fr.

Les organisations que vous côtoyez quotidiennement (presse, administrations, collectivités, etc.) ont toutes un site Internet. Vous pouvez vous y fier pour obtenir des informations officielles. Ces sites peuvent vous conduire à d’autres sites Internet également fiables.

J Martin : On entend beaucoup parler de fake news. C’est quoi les fake news ?

Nicolas Faget : Des groupes de personnes mal intentionnées essayent de manipuler les opinions en racontant de fausses histoires ou en donnant des faux chiffres. Cela a toujours existé : on appelait cela le phénomène de la rumeur. Mais Internet et sa masse d’internautes peu avertis donnent un fort écho à ces faux contenus, notamment via les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.

Bernard : Que faut-il penser des avis consommateurs sur Internet ? Des avis sur des produits, des restaurants ; on peut s’y fier ?

Nicolas Faget : Gardez les mêmes réflexes en ligne et hors ligne. Fiez-vous aux personnes que vous connaissez ou proches de vous. Prêtez plus de crédits aux récits d’expériences qu’aux avis. Faites une synthèse de plusieurs sources. Questionnez les experts.

Marie-Françoise Fuchs : « Que Choisir » et d’autres journaux de ce type publient régulièrement des études comparatives sur tous ces outils. Ils peuvent être de bon conseil. Mais les conseils sont souvent payants…

Gaston : Est-ce que Facebook vole des données ?

Nicolas Faget : Facebook récolte uniquement les données et les photos que vous ou vos proches lui donnez. Si vous ne voulez pas que Facebook récupère des informations ou des photos vous concernant, assurez-vous de ne pas les publier ou que vos proches ne les publient pas.

facebook-img twitter-img twitter-img twitter-img