A- A+

Résidences autonomie: des outils pour renforcer la vie sociale et l’autonomie des résident-e-s

Avec la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015, les résidences autonomie voient leurs rôles se renforcer. Mettre en place ou développer des activités de prévention et de promotion de la santé en direction des résident-e-s devient dès lors un objectif priorisé par les professionnels concernés.

Selon l’étude consacrée aux résidences autonomie, réalisée par Santé publique France et ses partenaires caisses de retraite, 88 % des résident-e-s participent au moins une fois dans l’année aux activités de la résidence autonomie*. Il s’agit maintenant pour les professionnels de maintenir et d’augmenter l’assiduité autour du thème « de la préservation de la vie sociale et de l’autonomie ». Et cela ne peut se faire qu’avec l’adhésion des résident-e-s eux-mêmes-elles-mêmes. 

Partant des résultats de ces enquêtes, un groupe de travail multi-institutions**, s’est réuni sur un an en vue de produire des ressources adaptées et opérationnelles afin de favoriser la mise en œuvre d’actions collectives au sein des résidences autonomie. Afin de répondre à l’objectif, il a été décidé de construire cette boîte à outils en ligne, accessible à tous les professionnels des résidences autonomie particulièrement à leurs directeurs et gestionnaires.

Cette boîte à outils élaborée par Santé publique France en partenariat avec les caisses de retraite en interrégimes propose en téléchargement des ressources, pour certaines adaptables, à destination des professionnels et des personnes âgées. Elles créent des opportunités d’échanges de pratiques et d’expériences pour améliorer la qualité de l’offre, l’organisation interne et la prise en charge des parcours des résident-e-s. Elles visent aussi à développer les activités de préservation de la vie sociale et de l’autonomie et à favoriser la mutualisation entre les professionnels des résidences autonomie. La boîte à outils se divise en 3 étapes : 

  1. Construire un parcours personnalisé, 
  2. Mobiliser pour les activités, 
  3. Mutualiser les ressources entre professionnels.

*Une synthèse a été réalisée et est disponible en consultation dans la médiathèque. ** Les institutions qui ont participé aux travaux sont Santé publique France, CNAV, CCMSA, FNMARPA, CNRACL, AGIRC-ARRCO, HAS, DGCS, CNSA, Conseils départementaux de l’Essonne, de la Gironde, du Val d’Oise, ARPAVIE.

1Accueillir les nouveaux résidents

Dans le cadre de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement, les résidences autonomie sont encouragées à développer une stratégie de prévention de la perte d’autonomie. L’accompagnement des personnes âgées dans leur parcours de vie débute dès leur entrée en résidence avec la mise en place d’un dispositif d’accueil favorisant leur adhésion aux activités proposées autour de la préservation de la vie sociale et de l’autonomie. En complément du livret d’accueil qui présente la promotion de la santé et les activités organisées au sein de chaque résidence autonomie, des supports d’information sur le fonctionnement et la mise en place des activités peuvent être remis aux résident-e-s à leur arrivée. Ces outils s’intègrent également dans le projet personnalisé du/de la résident-e.

2Recueillir les besoins et attentes des résidents

Le recueil des besoins du/de la résident-e est un élément fondamental qui contribuera à la définition et à la mise en œuvre du parcours personnalisé de préservation de la vie sociale et de l’autonomie. La co-construction de ce parcours personnalisé permettra une adhésion plus forte aux activités proposées et mobilisera davantage les résident-e-s à participer aux activités de la résidence. L’objectif de cette phase est d’identifier les besoins et les attentes des résident-e-s en matière de préservation de la vie sociale et de l’autonomie. Le recueil d’informations peut être réalisé dans le cadre d’un entretien individuel, à l’entrée et tout au long du séjour au sein de la résidence autonomie.

3Accompagner le parcours des résidents

Afin de faciliter la participation des résident-e-s aux activités de leur résidence, il est important de leur donner des repères temporels. Un calendrier perpétuel de suivi du parcours personnalisé papier permet aux résident-e-s d’inscrire leurs actions/activités et de visualiser l’ensemble. Ce même support peut servir de « cahier de liaison » à l’ensemble des professionnels, leur permettant de suivre dans le temps les parcours individuels de préservation de la vie sociale et de l’autonomie. Il peut être commandé gratuitement.

4Mobiliser les résident-e-s à participer aux activités

Afin d’accompagner les professionnels dans la mobilisation des résident-e-s, il est proposé un support répertoriant les événements de santé, de solidarité et culturels. L’objectif est de leur permettre de s’appuyer sur ces rendez-vous annuels nationaux et internationaux afin de bâtir leurs propres actions en local. La participation à ces manifestations peut également constituer pour les professionnels des opportunités d’échanges partenariaux et de mutualisation des moyens autour de la préservation de la vie sociale et de l’autonomie et d’ouverture vers l’extérieur.

5Soutenir l’assiduité dans la durée

Sur le long terme, l’engagement et la présence des résident-e-s aux activités peuvent s’émousser. Il appartient aux professionnels de saisir la moindre occasion de parler des activités, d’en vanter les intérêts pour remotiver les résident-e-s. Ce document « mémo » répertorie des conseils pratiques pour développer et soutenir l’assiduité du résident dans la durée. Ces astuces concernent l’amont, le pendant et l’après des activités.

6Évaluer la mobilisation et la participation aux activités

Afin de réajuster ou de poursuivre les actions de mobilisation et les soutiens à l’assiduité, il importe d’évaluer régulièrement l’adhésion et la participation des résident-e-s aux activités de préservation de la vie sociale et de l’autonomie. Un double questionnement est à envisager afin, d’une part, d’identifier le niveau de satisfaction des résident-e-s par activité/atelier et d’autre part, d’obtenir annuellement un avis sur le programme d’animation dans sa globalité.

7Mutualiser les expériences d’activités

Dans le champ de la préservation de la vie sociale et de l’autonomie, l’accès à des actions innovantes ou qui ont fait leur preuve permet une diffusion plus large de ces dernières. Les professionnels des résidences autonomie ont ici accès à des outils de mutualisation des activités existantes qui constituent des sources d’inspiration. 6 fiches d’activités « phares » et un portail des initiatives inspirantes peuvent servir de base aux professionnels pour construire ou étoffer leurs programmes d’activités.

8Partager les expériences entre professionnels

Le partage d’expériences entre professionnels permet de dynamiser et d’alimenter les échanges entre les professionnels. Ici, par le biais de vidéos, les professionnels trouvent des sources d’inspiration pour la mise en place de leurs propres stratégies de prévention et de promotion de la santé. 3 initiatives sont présentées : la première porte sur les animations communes d’une résidence autonomie et d’un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), la seconde montre une expérience de mutualisation de moyens entre résidence autonomie et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), et la troisième met en avant l’existence d’un réseau entre plusieurs résidences autonomie d’un même département.

Cela peut également vous intéresser