A- A+

Outils de la qualité en prévention et promotion de la santé

En promotion de la santé, s’assurer de la qualité, c’est mettre en place une démarche systématique pour identifier les composantes clefs de l’action et pour repérer toutes les possibilités d’amélioration. Il faut donc se questionner sur la cohérence entre les valeurs et la démarche de l’association qui porte l’action et les principes de promotion de la santé, définis notamment dans la charte d’Ottawa. Il importe aussi de s’interroger sur la conformité de l’action elle-même à ces principes et enfin de s’assurer que le cycle de projet (analyse de situation, planification, animation et gestion de l’action) respecte des principes méthodologiques.

Preffi 2.0 - piloter et analyser l’efficacité attendue des interventions

Preffi est un outil de pilotage et d’analyse de la planification qui peut être utilisé comme une aide à la conception d’un projet de niveau national, régional, local ou communautaire mais aussi en cours de réalisation ou à l’occasion d’une évaluation. Les différentes phases sont décomposées en indicateurs qui sont renseignés à l’aide de questions auxquelles il faut répondre par oui ou par non. Chaque indicateur se voit ensuite attribuer une appréciation (faible, moyen et fort) en vue d’obtenir une note globale du projet. L’utilisation du formulaire de notation reste accessoire et subordonnée à l’usage de l’outil comme méthode d’analyse d’un projet. En phase de conception de projet, le questionnement est utilisé comme une liste de contrôle des éléments à prendre en considération. En phase de mise en œuvre, des réponses par oui ou non au questionnaire permettent de porter une appréciation sur les indicateurs correspondant aux différentes phases de la démarche et aux catégories de ressources nécessaires. L’objectif n’est pas en soi de porter des appréciations mais de les utiliser pour identifier les points d’amélioration qui sont importants et réalisables.

Découvrez les documents « Outil d’analyse de pilotage et d’analyse de l’efficacité attendue des interventions en promotion de la santé » et « Guide explicatif » mis à la disposition des professionnels par l’Inpes.

Outil de catégorisation des résultats – analyser les différentes phases d’une action

Le modèle de catégorisation des résultats est un instrument d’analyse qui sert au développement de la qualité. Il permet d’identifier des résultats planifiés (objectifs) et des résultats effectivement atteints en lien d’une part avec des activités de prévention et de promotion de la santé et d’autre part avec des problèmes de santé. Il contribue à déceler les interactions et l’impact des projets et des programmes.

Le modèle peut être utilisé à différents niveaux : projets, programmes, institutions, stratégies nationales, régionales ou locales. Et à différentes phases d’analyse : situation, élaboration des objectifs et stratégies, pilotage et évaluation d’un projet. Il peut servir à en démontrer l’impact et donc à légitimer l’investissement financier vis-à-vis des pouvoirs publics.

Les résultats attendus des interventions en prévention et promotion de la santé sont classés en :

  • amélioration de la santé de la population,
  • modification des déterminants de la santé et des facteurs qui influencent les déterminants de la santé,
  • sans oublier les catégories d’activités de promotion de la santé.

La démarche qualité - améliorer les actions

La démarche qualité se définit comme un processus d’amélioration systématique et continue de la qualité des prestations fournies. Spécialement conçue pour les actions en promotion de la santé menées par les associations, cette démarche vise à améliorer en permanence la qualité du service rendu aux personnes et aux populations.

Volontariste et collective, de longue durée, elle permet aux associations de conforter leurs points forts et de réduire progressivement leurs points faibles. Proposant une autoévaluation de la qualité à partir des processus et des pratiques, cette démarche accorde une place centrale aux principes d’intervention qui fondent les actions en promotion de la santé. Elle contribue à l’efficacité des actions, à la cohésion et à la dynamique interne des associations, ainsi qu’au renforcement de leurs capacités de négociation et de plaidoyer auprès de leurs différents partenaires. Elle vise à prendre en compte les inégalités sociales et territoriales de santé.

Cette démarche participative a mobilisé de nombreuses associations. Pour favoriser son appropriation, Santé publique France propose un soutien au déploiement à travers plusieurs outils disponibles en ligne :

Les supports suivants ont été conçus pour vous soutenir dans votre démarche qualité :

 

L’approche écologique – agir sur les déterminants socio-environnementaux

En termes de stratégies d’actions de promotion de la santé à destination des aînés, l’approche écologique est un nouveau modèle qui met l’accent sur les interactions complexes entre les personnes, les groupes et leur environnement physique et social.

Le guide d’aide à l’action « Interventions de prévention et promotion de la santé pour les aînés : modèle écologique » cherche à faire mieux connaître l’approche écologique qui envisage la santé des aînés comme une constellation de facteurs, tant individuels que sociaux et environnementaux. Issu d’un projet de coopération franco-québécois, le guide fournit des pistes concrètes pour la mettre en œuvre, planifier des interventions ou évaluer des programmes inspirés de ce modèle. Il propose ainsi des exemples de stratégies aux professionnels désireux de mettre en œuvre des interventions dites écologiques, mais aussi à tous les intervenants de terrain qui refusent de considérer la perte d’autonomie des aînés comme une fatalité.

Les référentiels de bonnes pratiques des caisses de retraite

L’Assurance retraite, la MSA et la Sécurité sociale-Indépendants structurent l’ensemble de leurs actions en faveur du Bien vieillir autour d’une offre socle en prévention. Elle vise à répondre de manière la plus harmonisée possible aux enjeux du vieillissement sur l’ensemble du territoire. Tout retraité doit être en mesure de bénéficier de la même offre en prévention, quelle que soit sa région de résidence, tout en conservant une capacité d’adaptation aux réalités locales.

L’offre socle en prévention s’organise en 2 niveaux complémentaires :

> des informations et conseils pour bien vivre sa retraite et maintenir son autonomie. Ce niveau vise à permettre aux retraités de connaître l’offre disponible sur leur territoire mais également à disposer d’un premier niveau d’information sur les comportements à adopter pour bien vivre sa retraite sur les différentes thématiques du Bien vieillir (nutrition, activités physiques, lien social, etc.) ;

> des programmes partenariaux d’actions collectives pour bien vieillir qui visent soit la participation des retraités à des actions collectives de prévention pour l’adoption ou le renforcement de comportements favorables au Bien vieillir soit la participation des retraités à des actions collectives de maintien du lien social pour le développement de la participation sociale et de la lutte contre l’isolement.

Sept référentiels thématiques permettent aux professionnels d’identifier les leviers sur lesquels les caisses de retraite souhaitent agir.

> Médiathèque, publications professionnelles : « Bienvenue à la retraite - Référentiel »

> Médiathèque, publications professionnelles : « Bien vivre sa retraite - Référentiel »

> Médiathèque, publications professionnelles : « Nutrition - Référentiel »

> Médiathèque, publications professionnelles : « Activité physique adaptée - Référentiel »

> Médiathèque, publications professionnelles : « Équilibre - Référentiel »

> Médiathèque, publications professionnelles : « Stimulation cognitive/mémoire - Référentiel »

> Médiathèque, publications professionnelles : « Habitat - Référentiel »

> Médiathèque, publications professionnelles : " Sommeil - Référentiel "

Cela peut également vous intéresser