A- A+

Les sources de données pour surveiller la santé des populations âgées


Pour étudier l’état de santé des personnes âgées et son évolution, deux grands types d’études peuvent être distingués : les études transversales et les études longitudinales. 
L’intérêt des enquêtes transversales décrites dans cette rubrique concerne leur caractère représentatif de la population générale. De plus, le nombre important de sujets inclus permet d’étudier et décrire des maladies ou syndromes rares. Enfin, lorsqu’elles sont répétées au cours du temps, ces enquêtes sont le meilleur outil pour le suivi épidémiologique de l’évolution de la prévalence de maladies ou syndromes d’intérêts. 
Les études de cohortes longitudinales permettent quant à elles l’étude du lien entre une exposition/un facteur de risque et la survenue d’une maladie au cours du temps. Elles permettent également le suivi d’un phénomène au cours du temps comme l’évolution des performances cognitives par exemple.

Surveiller l’état de santé des personnes âgées permet de mieux cibler la prévention et la promotion de la santé.

Enquêtes transversales


Identifier la prévalence de diverses situations de handicap
L’enquête handicap-santé (HSM), réalisée en 2008 auprès de 39 000 personnes, mesure la prévalence des diverses situations de handicap et estime le nombre de personnes concernées. Elle évalue aussi les besoins d'aide et détermine les désavantages sociaux en fonction de l'environnement des personnes. L'enquête intègre des modules de questionnement qui renforcent sa comparabilité avec d’autres enquêtes européennes.  Y sont adossés un volet sur les aidants non professionnels (HSA) et un volet institution (HSI). L’enquête est pondérée pour rendre ses estimations représentatives de la population française.

Pour en savoir plus, cliquez ici.


Mieux connaître l’état de santé de la population
L'Enquête santé et protection sociale (ESPS), dont la dernière vague a eu lieu en 2012, recueille depuis 1988 des données sur l’état de santé, la couverture maladie, la situation sociale et le recours aux soins d'un échantillon de 8 000 ménages ordinaires, soit 22 000 personnes.  L’échantillon, représentatif d'environ 97 % de la population vivant en France métropolitaine, a été renouvelé entièrement en 2010. ESPS est appariée avec les données de consommation de soins issues de l’Assurance maladie. 

Pour en savoir plus, cliquez ici.


Les conditions de vie des personnes âgées
Les enquêtes « Capacités, aides et ressources des seniors » (CARE-ménages et CARE-institution), dont le recrutement a été réalisé en 2015 et 2016 respectivement, s’intéressent aux conditions de vie des personnes âgées, à leurs difficultés à réaliser les activités de la vie quotidienne et aux aides qu’elles reçoivent à domicile et en établissements. Dans le cadre de CARE-ménages, un volet « seniors » est consacré aux personnes âgées elles-mêmes et un volet « aidants » s’attache à la relation des aidants avec les aidés mais aussi à l’état de santé des aidés et aux conséquences de l’aide sur leur vie professionnelle, sociale et affective.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Enquêtes longitudinales


Mieux comprendre le vieillissement cognitif
La cohorte Paquid (pour Personnes âgées Aquitaine ou Quid des personnes âgées) de 4 000 personnes âgées de plus de 65 ans et vivant à leur domicile a été mise en place en 1989 et est représentative des habitants de Gironde et Dordogne. Ses objectifs sont d’étudier le vieillissement cognitif et fonctionnel, d’en distinguer les modalités normales et pathologiques, et d’identifier les sujets à haut risque de détérioration physique ou intellectuelle chez lesquels une action préventive serait possible. Ces données font référence aujourd’hui pour l’estimation des taux de prévalence et d’incidence de la démence en France.

Pour en savoir plus, cliquez ici.


Étudier le vieillissement dans sa globalité
Mise en place en 1989, la cohorte Gazel (ou Vingt mille volontaires pour la recherche médicale) est composée d’agents EDF-GDF âgés de 35 à 50 ans à l'origine. Ouverte à la communauté scientifique internationale, elle a permis de constituer une banque de matériel biologique et de réaliser plus d'une quarantaine de projets de recherche. Les prochaines années seront orientées vers l'étude du vieillissement en s’intéressant aux effets à long terme des expositions professionnelles, au vieillissement cognitif et fonctionnel prématuré, aux troubles musculo-squelettiques et à la qualité de vie et aux inégalités sociales de santé chez les personnes âgées. 

Pour en savoir plus, cliquez ici.


Analyser la relation entre pathologies vasculaires et démences
L’étude des trois cités (3C)  s’appuie sur une cohorte de 9294 sujets âgés de 65 ans ou plus recrutés à Bordeaux, Dijon et Montpellier. Elle vise à étudier la relation entre pathologies vasculaires et démences.  La phase de recueil initial des données s'est déroulée en 1999 et 2000. Les examens de suivi, espacés d’environ deux ans, ont permis d’enregistrer les événements de vie marquants et la survenue de maladies vasculaires ou d’autres maladies importantes, d’évaluer les fonctions cognitives et, le cas échéant, de diagnostiquer une démence.

Pour en savoir plus, cliquez ici.


Examiner les maladies liées à l’âge dans la population agricole
Le programme de recherche AMI (approche multidisciplinaire intégrée), dont le premier recueil a eu lieu en 2007, porte sur une cohorte de 1 000 retraités agricoles de plus de 65 ans habitant une commune rurale de la Gironde. Il examine les maladies liées à l’âge et plus particulièrement  la maladie d’Alzheimer et les syndromes apparentés, en termes de prévalence, d’incidence et de facteurs de risque dans la population agricole. Il permet d’identifier les spécificités du monde agricole et rural, et d’apporter des réponses aux inégalités éventuellement constatées. 

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Comprendre les déterminants du vieillissement
Constances est une cohorte épidémiologique « généraliste » qui vise à constituer un échantillon représentatif de 200 000 adultes, âgés de 18 à 69 ans et tirés au sort parmi les assurés du régime général de la sécurité sociale de 17 départements. Le recrutement pour cette étude a débuté et est toujours en cours en 2017. Le suivi de cette cohorte permettra de recueillir des caractéristiques sociodémographiques, des données sur la santé, le recours aux soins et les facteurs professionnels en amont et au cours du vieillissement. De par son effectif, la qualité et la diversité des données, les modalités de suivi, Constances est à l'échelle des plus importantes cohortes mondiales.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Cela peut également vous intéresser