cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

A- A+

Postez votre témoignage

Les multiples facettes du sommeil

Pourquoi certains ont besoin de plus d’heures de sommeil ? Pourquoi il y a des couche-tard ou des lève-tôt ? Est-ce qu’on dort de la même façon pendant toute la nuit ? Autant de questions qui méritent réponses. Voici donc quelques clés de compréhension du sommeil.

Nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil

Nous n’avons pas tous les mêmes besoins de sommeil ni les mêmes comportements. Certains ont besoin de dormir plus longtemps, d’autres moins, certains se couchent et se lèvent tôt (on dit qu’ils sont du matin), d’autres ne peuvent s’endormir et se réveiller que très tard (ceux du soir). Toutes ces tendances sont déterminées génétiquement. Et si, dans un couple, l’un est du matin et l’autre du soir, cela pourrait s’accentuer avec l’âge.
Reste que nous avons besoin de dormir 7 à 8 heures en moyenne par nuit et que notre sommeil est commandé par notre horloge interne et nos rythmes biologiques. Cependant, ceux-ci peuvent s’adapter à notre environnement – qui est fonction de la lumière du soleil – et à notre vie sociale. En revanche, les lève-tôt, s’il leur arrive de se coucher très tard, ils se réveilleront à la même heure parce que nous sommes conditionnés par notre horloge interne.

Une première partie de nuit vraiment récupératrice

Notre sommeil n’est pas identique tout au long de la nuit. Il se compose de cycles d’environ une heure et demie pendant lesquels se succèdent des phases de sommeil léger, puis profond, puis paradoxal (durant lequel nous rêvons). Dès l’endormissement et jusqu’à 3 ou 4 heures du matin, les périodes de sommeil profond – qui est le plus récupérateur – sont plus importantes et, en seconde partie de nuit, ce sont plutôt les sommeils léger et paradoxal qui priment. C’est pour cela que l’on dit qu’entre 22 heures et minuit, les heures pendant lesquelles on dort comptent double.

Dormir ensemble ou faire chambre à part

Un nombre croissant de couples, jeunes et moins jeunes, fait lit à part, sinon chambre à part, invoquant un besoin de tranquillité. Mais il n’est pas évident que leur sommeil soit de meilleure qualité que celui des couples qui dorment ensemble, parce que, pour beaucoup d’entre nous, la tendresse est rassurante et apaisante. Cependant, quand on fait lit commun, il est important de respecter le sommeil et le rythme de la personne avec qui on dort et vice versa. Pour ce faire, il suffit d’éviter le bruit, d’avoir chacun sa lampe de chevet à faisceau directionnel, de choisir un réveille-matin avec une sonnerie feutrée…
Reste un problème qu’il faut souvent gérer : celui des ronflements d’un des conjoints. Pour certains couples, cela a constitué un motif pour faire chambre à part. Mais il existe des solutions réellement efficaces, telles que les orthèses qui permettent une avancée mandibulaire, autrement dit de la mâchoire inférieure. Alors, si vous ou votre partenaire ronflez, vous pouvez consulter votre médecin traitant.

facebook-img twitter-img twitter-img twitter-img