cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

A- A+

Les autres et vous : le bon équilibre !

La retraite offre l’opportunité de gérer différemment son temps. Et surtout d’en avoir davantage pour s’occuper de soi et des autres ! L’important, c’est de savoir tout concilier pour arriver à un équilibre de vie satisfaisant.

Se faire du bien en faisant du bien aux autres

Vous souhaitez profiter de votre retraite pour vous rendre utile ? Vous pouvez vous investir dans du bénévolat, des activités associatives, pour aider les autres… Autant d’engagements qui vous amènent à vous réaliser, à maintenir des liens, à entretenir votre cerveau et à renforcer votre estime de soi. S’occuper des autres, c’est aussi une manière de penser à soi, de se faire du bien. Les études le montrent : les personnes qui sont dans l’action, qui épaulent les autres, sont en meilleure santé et traversent plus facilement les difficultés de la vie !

La retraite c'est gérer différemment son temps, en avoir davantage pour soi et les autres.

Savoir gérer les priorités

Il est important de penser à soi, de se recentrer sur soi. Penser à soi c’est aussi écouter son corps, se ménager face aux nombreuses sollicitations, notamment familiales ; en tant que jeune retraité et génération pivot, on est parfois amené à prendre soin de ses parents, à aider ses enfants et à s’occuper de ses petits-enfants. Il faut alors apprendre à dire non pour préserver un juste équilibre entre la vie sociale et le temps pour soi. Du temps pour se reposer, se ressourcer, réfléchir, mais aussi pour lire, écouter de la musique, faire des voyages… C’est fondamental pour l’épanouissement physique et psychique.

Accepter l’aide des autres

Mais apprendre à dire non ne signifie pas pour autant s’isoler, encore moins refuser des propositions, des invitations, de l’aide. Un exemple : si le fils de votre voisine vous propose un service, n’hésitez pas, acceptez. Non seulement, c’est un souci de moins à gérer, mais ça vous donnera aussi l’occasion d’échanger avec lui… Accepter le soutien des autres dans le quotidien, mais aussi dans des moments difficiles, c’est se prémunir contre l’isolement, lequel nous conduit souvent à l’ennui et à la dévalorisation de soi.

Et si, une fois que nous sommes à la retraite, notre rapport aux autres change – on n’a plus de contraintes, d’obligations familiales et/ou professionnelles, plus d’enfants à la maison – la qualité de nos relations a tout à y gagner. Cette liberté d’aller vers les autres, de maintenir le lien social est aussi un bon moyen de rester dans le mouvement de la vie.

facebook-img twitter-img twitter-img twitter-img