cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

A- A+

Postez votre témoignage

Les astuces pour choisir un lieu de vie collectif

À quel moment et pourquoi prendre la décision de choisir une résidence autonomie ?

Elle intervient souvent un peu tard lorsque la personne âgée constate qu’elle ne peut plus rester dans son domicile dans de bonnes conditions, et ce même quand un système d’aides est mis en place. Elle peut aussi être consécutive à une rupture dans la trajectoire de vie (veuvage, hospitalisation…). Ou alors liée à un souhait de rapprochement familial, un sentiment d’insécurité, de l’isolement ou une perte d’autonomie… Or une admission dans une résidence autonomie doit se préparer en amont, après une réflexion engagée sans tabou, et ce avant une situation de crise ou d’urgence. Cela permet de dédramatiser l’institution et de ne pas vivre l’admission comme un renoncement trop important. La compréhension et le consentement de la personne sont essentiels pour une prise en charge de qualité, et une bonne intégration dans la structure.

C’est pourquoi, il est conseillé de visiter les établissements et de dialoguer avec tous les acteurs le plus tôt possible (proches, responsables des structures, médecin généraliste, travailleurs sociaux…) afin de prendre une décision concertée à la lumière de toutes les informations. Le choix de l’établissement doit être déterminé à partir de plusieurs critères : ressources disponibles, préférences géographiques, état de santé, disponibilités de l’établissement, qualité et quantité des services internes proposés (restauration, animation…), qualité et quantité des services de proximité, qualité architecturale…

Les résidences autonomie sont ouvertes aux personnes âgées de plus de 60 ans (en moyenne 80 ans) qui souhaitent évoluer dans un cadre agréable, comme à domicile, et à dimensions familiales. Elles sont sécurisées et bénéficient de différents services comme la restauration, la lingerie, les animations… Les projets de vie personnalisés et la préservation de l’autonomie des résidents sont la priorité de ces établissementsLes résidences autonomie sont des structures ouvertes sur la commune, notamment aux seniors du territoire. Il ne faut pas hésiter à participer aux différents événements proposés par la structure pour la découvrir : portes ouvertes, expositions, animations, etc. Des places en accueil temporaire sont également proposées. Elles permettent de se familiariser avec la vie dans ce type d’espace collectif et de découvrir les différents services.

Qu’est-ce que vous conseillez aux nouveaux résidents pour bien réussir leur intégration ?

L’admission dans une résidence autonomie est souvent un bouleversement de la vie d’une personne. Nous invitons par conséquent les nouveaux résidents à personnaliser leur appartement afin de se sentir comme chez eux. Il est important qu’ils maintiennent leurs habitudes de vie et leurs relations sociales. Les résidents peuvent participer sans limite aux différents temps de vie de l’établissement afin de créer de nouveaux liens avec chacun : professionnels, autres résidents, bénévoles… Par ailleurs, les établissements très soucieux de la bonne intégration et du bien-être de leurs résidents proposent de nombreux temps d’échanges, dispositifs (ex. : parrainage avec un résident), moyens de communication (Wi-Fi, tablettes…) ou espaces d’expression (ex. : conseil de vie sociale, commission menu…).

Comment se déroulent alors les relations familiales et amicales ?

Le maintien des relations familiales et amicales est encouragé par les résidences autonomie. Il s’agit d’un des facteurs majeurs de la préservation de l’autonomie, puisque cela favorise le bien-être, la confiance en soi, la mobilité physique, la mémoire… De plus, les résidences autonomie sont des établissements ouverts. Les résidents peuvent donc accueillir librement leurs proches dans leur appartement ou dans les espaces collectifs prévus à cet effet. La famille ou les amis peuvent également partager les repas, participer aux animations internes ou externes, être bénévole… Certaines résidences autonomie labellisées Marpa disposent même d’une association des familles et des proches de la maison d’accueil. Ce sont des acteurs du projet de vie du résident.

Jean-Christophe Billou,

Responsable de la Fédération nationale des maisons d’accueil et de résidence pour l’autonomie (FNMARPA)

facebook-img twitter-img twitter-img twitter-img