cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

lalimentation-sous-le-signe-du-plaisir

A- A+

Une alimentation sous le signe du plaisir

Bien manger est un plaisir unique. Cuisiner des bons petits plats et les partager avec les autres en est un autre tout aussi intense. Il permet également de créer de nouveaux liens autour de la gastronomie.

Le goût des bonnes choses

Manger, c’est avant tout un régal des papilles et des yeux ! Un plaisir tous les jours renouvelé et dont il ne faut surtout pas se priver. Les bonnes choses, c’est ce qui donne du goût à la vie. Et c’est une question de détails : de la gaîté dans l’assiette, des aromates et des épices pour relever la saveur d’un plat (et qui remplaceront avantageusement le sel), des herbes et des légumes frais cueillis… Alors pourquoi pas un potager dans votre jardin ou participer à un jardin partagé ? Non seulement, vous aurez la satisfaction (et la fierté !) de consommer vos propres salades, d’avoir votre persil, vos oignons, vos radis et autres légumes sous la main, mais c’est aussi l’opportunité de faire de l’exercice en plein air. Si vous ne disposez que d’un balcon, pensez à planter des tomates cerise et des herbes aromatiques (sauge, romarin, estragon, persil, menthe, basilic…).

Bien manger, cuisiner des bons petits plats, et aussi les partager pour créer des liens.

L’équilibre naît de la diversité

Le plaisir de manger est aussi une question d’équilibre et dalimentation diversifiée, tout en respectant le rythme des 3 repas, avec éventuellement une collation au cours de l’après-midi. Soignez particulièrement votre petit-déjeuner. Quand vous étiez en activité, c’était peut-être un moment un peu expédié, maintenant que vous avez plus de temps pour l’apprécier et varier les plaisirs, profitez-en : un matin des fruits, un autre un jus, des céréales, différents pains, etc. De même prenez le temps de penser vos menus sur une semaine, cela vous permettra de les équilibrer plus facilement que sur une seule journée. Pensez également, pour varier vos plats, aux aliments de saison et produits localement.

Le plaisir de cuisiner et de découvrir en compagnie des autres

Si vous avez toujours fait au plus simple, si vous n’avez jamais cuisiné vous-même ou très peu, c’est le moment de vous lancer. Et ce plaisir n’est pas exclusivement féminin ! Pour vous exercer, vous pouvez vous inscrire à des cours de cuisine (renseignez-vous auprès de votre mairie) ou suivre les recettes filmées sur Internet ou à la télévision. Vous découvrirez vite le plaisir de réaliser de bons petits plats, de glaner des idées à droite à gauche, d’échanger des recettes avec des amis, même de jouer la carte de l’exotisme en vous lançant dans les gastronomies du monde.
Reste que tout le plaisir d’un bon repas, aussi délicieux soit-il, réside dans le partage ! Invitez des amis, vos petits-enfants ou des voisins à venir déjeuner avec vous. Vous pouvez aussi organiser des rencontres culinaires, des concours de chef entre ami(e)s, où chacun(e) fera goûter à l’autre une de ses spécialités. Ces moments de convivialité et d’échange sont tout aussi importants d’un point de vue gastronomique que relationnel.

facebook-img twitter-img twitter-img twitter-img