cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

A- A+

Postez votre témoignage

La sexualité des seniors

La vie sexuelle ne s’arrête pas à la soixantaine et certaines études démontrent que la sexualité aurait des effets bénéfiques pour la santé. Cependant, des gênes et des difficultés peuvent survenir et pour lesquelles il existe des traitements.

Ménopause et désir

Contrairement à une idée reçue, la ménopause ne signe ni l’arrêt du désir ni celui des relations sexuelles. Cependant, les bouleversements hormonaux peuvent influer sur la libido qui peut être accrue ou décliner. Mais les hormones ne sont pas les seules responsables de l’absence de désir, la fatigue, le stress, les tensions y sont pour beaucoup. Reste que les sensations de l’excitation et de l’orgasme, si elles peuvent être différentes qu’à 20 ans, ne sont pas forcément moins intenses. Quant à la lubrification naturelle, elle est moins abondante, rendant la pénétration plus difficile. Mais il est possible de pallier cette difficulté en utilisant du gel lubrifiant.

Les problèmes de libido chez l’homme

L’homme aussi subit des changements hormonaux à un âge qui peut varier d’un individu à l’autre. La conséquence de ce déficit hormonal, mais aussi des problèmes vasculaires, du diabète ou des troubles du rythme cardiaque est que certains hommes – pas tous – ont des difficultés à avoir une érection ou mettent davantage de temps pour y parvenir. Et après un orgasme, ils mettent parfois quelques jours à récupérer et à avoir une nouvelle érection. Ces déficiences peuvent être traitées (notamment avec des stimulants sexuels et autres vasodilatateurs), il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin traitant.

Le sexe et la santé

Avoir une sexualité épanouie jusqu’à un âge avancé présente des avantages certains pour la santé, notamment en libérant des endorphines, qui agissent comme un analgésique et réduisent l’anxiété, mais aussi des substances qui renforcent le système immunitaire. Chez les hommes, cela stimule la sécrétion d’hormones de croissance et de testostérone, tonifiant ainsi les muscles et solidifiant les os. Certaines études suggèrent même que le fait de faire l’amour trois fois par semaine pourrait ralentir le vieillissement. Cependant, il n’y a pas d’âge pour attraper des infections sexuellement transmissibles (IST), il est donc recommandé de s’en prémunir en utilisant des préservatifs dans le cadre de nouvelles relations.

facebook-img twitter-img twitter-img twitter-img

La sexualité des seniors : cela peut également vous intéresser