cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

A- A+

Postez votre témoignage

Grand âge : comment faire face au vieillissement physique

En prenant de l’âge, on est souvent en butte à de petits tracas quotidiens liés à notre état de santé. La plupart du temps, il existe une solution.En voici quelques-unes qui peuvent vous faciliter la vie.

Être vigilant pour la prise de médicaments

Vous devez prendre plusieurs médicaments par jour sur prescription médicale ? Il est très important de respecter la posologie (quantité prescrite), les horaires et de ne pas confondre deux produits. Savez-vous qu’on estime que 10 % des hospitalisations de patients de plus de 70 ans pourraient être causées par des erreurs dans la prise de leur traitement ? Pour éviter de tels risques, il existe des piluliers-semainiers qui vous permettent de ne pas vous tromper, de ne pas prendre le même médicament deux fois et de l’absorber à heure fixe.Il peut arriver qu’un médicament puisse s’opposer à l’action d’un autre que vous prenez en même temps. Si cela vous cause des troubles ou si vous ressentez des effets secondaires gênants, parlez-en à votre médecin traitant ou à votre pharmacien. Et si vous prenez des somnifères et que vous vous levez la nuit, faites très attention car ces médicaments augmentent le risque de chute.

Les solutions pour se libérer des petits soucis de santé quotidiens liés à l’âge.

Ne pas se résigner à vivre avec ses douleurs

Si vous ressentez des douleurs – sciatiques, arthrose ou d’origine musculaire –, ne les laissez surtout pas s’installer. Dès leur apparition, prenez rendez-vous avec votre praticien afin qu’il fasse un bilan et vous prescrivent selon le cas un traitement qui vous soulagera. Et si la douleur persiste, n’hésitez pas à consulter une nouvelle fois. Au besoin, faites-vous accompagner par une personne confiance. Il existe de nombreux moyens pour soulager la douleur comme la kinésithérapie, l’acupuncture, l’hypnose... La reprise d’une activité physique adaptée peut également apporter un soulagement, parlez-en à votre médecin.

Sujets sensibles : votre médecin peut vous aider

Il est des sujets délicats à aborder avec son médecin, notamment celui des fuites urinaires, qu’elles soient occasionnelles ou permanentes. Ce problème très répandu a de multiples causes et touche un tiers des femmes et entre 15 et 20 % des hommes. Il ne faut surtout pas hésiter à en parler à son praticien, d’autant qu’il existe de la rééducation sous forme d’exercices appropriés, voire des solutions médicamenteuses et chirurgicales. Par exemple, pour les femmes, on préconise une gymnastique pour remuscler le périnée, cela consiste à contracter ses muscles le plus fortement pendant 10 secondes et à les relâcher pendant 10 secondes et à recommencer une vingtaine de fois, à raison de deux fois par jour. Et au cours de la miction, contractez les muscles du périnée afin d’arrêter vos urines et de les retenir le plus longtemps, puis relâchez et recommencez une dizaine de fois.Quant aux problèmes de transit intestinal, on peut les atténuer grâce à une alimentation équilibrée et à l’activité physique. S’ils persistent, demandez conseil à votre médecin.

La sensualité évolue aussi avec l’âge

Ce n’est pas parce que l’on avance en âge que la sexualité s’arrête. Cependant, il est possible que vous rencontriez des difficultés. Il existe des solutions pour vous aider, que ce soit pour les femmes ou pour les hommes. Des troubles de l’érection peuvent être le signe de problèmes cardiaques. Il est important d’en parler avec votre médecin pour trouver ensemble une solution adaptée à votre situation. Ce n’est pas un sujet facile à aborder mais pour autant il ne doit en aucun cas être négligé.

la bonne idée la bonne idée

Quand on bouge moins, le corps perd en souplesse, équilibre et force musculaire. Le risque de chute est alors plus important. Pour retrouver à son rythme, et guidé par un animateur formé à l’activité physique bien vieillir, ces fonctions essentielles, vous pouvez prendre contact avec un club de la FFEPGV par exemple qui propose le programme Équilibre, où en êtes-vous ? 

le saviez-vous

Fortes chaleurs et grand froid : prévenir les risques

Selon l’âge, le corps ne réagit pas de la même façon aux fortes chaleurs. Et avec l’avancée en âge on a une capacité réduite d’adaptation à la chaleur. La sensation de chaleur et soif est réduite et on transpire moins. C’est pour cela qu’il s’agit de prendre quelques précautions pendant les périodes de fortes chaleurs : limiter l’augmentation de température de l’habitation, éviter les expositions à la chaleur, se rafraîchir régulièrement, s’hydrater et adapter son alimentation. Le Ministère chargé de la santé met en place une plate-forme téléphonique “ Canicule info service ” (0 800 06 66 66) du lundi au samedi de 8h à 20h du 1er juin au 31 août  (appel gratuit depuis un poste fixe) afin d’informer le public. Par ailleurs les personnes âgées ou en situation de handicap peuvent s'inscrire sur les registres de leur mairie afin d'être appelées et assistées si besoin lors d'une vague de chaleur.

En période de grand froid, il s’agit de limiter les efforts physiques car le froid demande des efforts supplémentaires à notre corps, et notamment à notre cœur qui bat plus vite pour lutter contre le refroidissement. Pour éviter tout risque d’hypothermie ou de gelures, il convient de se couvrir convenablement, notamment au niveau des extrémités, et de se couvrir le nez et la bouche pour respirer moins d’air froid. De plus, de bonnes chaussures permettent d’éviter les chutes si le sol est glissant (neige, verglas). Et en cas de très grand froid, mieux vaut rester le plus possible chez soi. Si vous devez impérativement sortir, redoublez de vigilance et couvrez-vous suffisamment en essayant de limiter les efforts physiques et évitez de sortir le soir car il fait encore plus froid.

facebook-img twitter-img twitter-img twitter-img