A- A+

Les facteurs économiques

La France tout comme la majorité des pays d’Europe doit se préparer à un vieillissement exponentiel et inexorable de sa population. D’où l’importance des projections sur l’avenir pour envisager la nécessaire adaptation du système de retraire. Mais cette évolution démographique peut aussi donner naissance à de nouveaux marchés, source de croissance économique, regroupés sous le nom de silver économie.

Les seniors assureront dès 2015 une majorité des dépenses sur les différents marchés : 64 % pour la santé, 60 % pour l’alimentation, 58 % l’équipement, 57 % les loisirs, 56 % des dépenses d’assurance… (Crédoc, « Étude de l’impact du vieillissement », 2010)

 

Evolutions et perspectives des retraites en France

Le Conseil d’orientation des retraites (COR) publie tous les ans un rapport consacré aux évolutions et perspectives des retraites en France, divisé en trois parties. L’ensemble de des données publiées permet d’examiner la situation du système de retraite. La partie « contexte » présente les évolutions démographiques et économiques, observées sur le passé et prévisibles à l’avenir, dont dépend le système de retraite et qui déterminent en partie les évolutions des indicateurs de suivi et de pilotage. Les comportements d’activité sont ensuite décrits, avec un focus sur les âges de cessation d’activité.

La partie « résultats » décrit les évolutions du système de retraite au regard de ses principaux objectifs, à l’aune des indicateurs de suivi et de pilotage identifiés comme tels par le Conseil d’orientation des retraites.

La partie « données complémentaires » porte sur le suivi des dispositifs et des disparités de situation selon quatre grandes thématiques : les structures de financement des régimes de retraite ; la dispersion des montants de pension, de leurs déterminants et des niveaux de vie des retraités ; les âges de la retraite et les départs anticipés à la retraite ; enfin, les dispositifs de solidarité en matière de retraite, dont les droits familiaux.

Rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites, 2016. Consulter le rapport ici.

Rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites, 2017. Consulter le rapport ici.

Rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites, 2018. Consulter le rapport ici.

La silver économie, une opportunité de croissance

Alors que d’ici 2035, le nombre des seniors devrait connaître une hausse de 80 %, la plupart des travaux abordent la question du vieillissement de la société par l’angle sociétal ou médico-social. Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective s’est fixé pour objet dans ce rapport de déterminer la valeur économique que peut receler le vieillissement. Dans un premier temps, il définit les contours de la silver économie, en s’interrogeant sur les spécificités de la demande et de l’offre. Le rapport souligne ensuite que le vieillissement peut avoir plusieurs conséquences économiques et industrielles notables : l’ouverture des marchés de produits, de technologies et de services dédiés aux personnes âgées ; un effet levier sur les technologies comme la domotique, la robotique, le numérique, les technologies pour l’autonomie ; une hausse probable du taux d’épargne canalisée pour favoriser l’investissement productif. Dans cette perspective, le rapport cherche à identifier à quel niveau l’intervention de l’État se justifie sur ces segments de marché et formule un certain nombre de préconisations.

Rapport remis en 2013 par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective à Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie.

Consulter le rapport ici.

 

Les retraités et les retraites

L’édition 2016 de « Les retraités et les retraites » présente et analyse toutes les données statistiques pour l’année 2014, obtenues par la Drees, majoritairement lors de l’enquête auprès des caisses de retraite (effectifs de retraités et montant des pensions). L’ouvrage se penche également sur les 554 100 allocataires du minimum vieillesse et sur les adhérents aux produits de retraite supplémentaire.

Les résultats prennent en compte des modifications législatives ou réglementaires survenues depuis la réforme des retraites de 2010, dont le nouvel assouplissement, à partir du 1er avril 2014, des départs anticipés pour carrière longue.

L’ouvrage propose une vue d’ensemble des données décryptées et les présente ensuite sous la forme de fiches détaillées. Les opinions, les souhaits et les motivations des nouveaux pensionnés en matière de retraite sont également retranscrits.

Un ouvrage placé sous la direction de Gwennaël Solard dans la collection Panoramas de la Drees.

Consulter l’ouvrage ici.

De la silver économie à la silver autonomie

Le présent rapport, qui s’inscrit pleinement dans les grandes orientations de la loi d’adaptation de la société au vieillissement, formalise l’ambition stratégique de l’Assurance Retraite : inciter les acteurs de la "Silver économie" à développer des innovations numériques et technologiques en faveur du bien vieillir de tous les retraités et du maintien de l’autonomie des plus fragilisés.

Depuis 2015, la Cnav a déjà financé 63 projets d’initiative territoriale sur les champs de sa politique de prévention : adaptation des logements individuels, soutien aux lieux de vie collectifs non médicalisés, prévention à domicile, lien social, aide aux aidants, ou encore accompagnement des publics fragiles.

Le rapport souligne la nécessité d’associer les professionnels des politiques de l’autonomie au développement de cette nouvelle offre de services pour les inscrire en complémentarité des interventions humaines.

Rapport du 7 septembre 2016 de la Cnav

Télécharger le rapport ici.

Enquête nationale silver économie Attente de consommation des seniors et leurs aidants

Afin d’améliorer les services proposés aux seniors et à leurs aidants, Afnor a interrogé 1145 d’entre eux, via internet, du 5 juin au 30 septembre 2014.

L’enquête publique menée avec, entre autres, le soutien de l’Institut national de la consommation portait sur leurs attentes en matière d’alimentation, de santé, d’aides techniques, de services d’aides à la personne, d’équipements, de nouvelles technologies, d’habitat, de transports, de sport et de loisirs et de services financiers.

Rester aussi longtemps que possible à domicile et adapter son logement ; mieux connaître les champs d’interventions respectifs des structures d’aide à la personne ; disposer d’étiquettes accessibles sur les aliments et de modes d'emploi simplifiés ; être mieux informés sur leur santé, les aides techniques, les services disponibles près de chez eux… Tels sont les besoins prioritaires exprimés par les répondants.

Les résultats de cette enquête fournissent aux experts du groupe de réflexion Silver Économie Afnor, les éléments sur lesquels appuyer leurs travaux en vue d’établir un programme de normalisation répondant aux besoins des consommateurs tout en structurant les nouveaux marchés.

Un travail collaboratif et collectif mené par le Groupe de réflexion Afnor Silver Économie, avec le concours de plusieurs partenaires dont l’Institut national de la consommation, paru en 2014.

Consulter l’enquête ici.

Cela peut également vous intéresser