cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

A- A+

Postez votre témoignage

Échanger avec d’autres et la vie retrouve des couleurs

marie_francoise_fuchs

Pourquoi chercher la richesse des liens sociaux ?

L’isolement est l’une des menaces majeures qui pèsent sur les personnes âgées. Les études montrent que les liens sociaux représentent un facteur clé pour « bien vieillir », « bien vivre », dans la mesure où ils impactent la santé, le maintien de l’autonomie et le goût de vivre. Pouvoir échanger, partager, donner et recevoir, c’est essentiel pour se sentir relié, vivant.À travers la relation à l’autre, on se rend compte que l’on n’est pas seul à vivre des difficultés, on se sent écouté et exister. Les liens que l’on tisse avec les autres stimulent notre créativité et attisent notre curiosité. Nous pouvons partager notre expérience, nous enrichir de l’expérience des autres, renforcer notre confiance en nous, en la vie. Créer des liens, partager des rires et des peines, être présent pour quelqu’un et avoir quelqu’un à qui penser, c’est on peut le redire, ce qui nous rend « vivants ». Sans lien, la personne s’étiole et perd peu à peu le goût de vivre.

Comment créer de nouveaux liens, des rencontres avec une mobilité moindre ?

Perte d’équilibre, douleurs des articulations, fatigue, quand notre capacité de mobilité se réduit, le moindre déplacement peut relever de l’exploit, avec la tentation de ne plus sortir de son « chez soi ». Comment alors faire renaître le désir de la relation pour entretenir les liens existants et rencontrer de nouvelles personnes. Tout près de chez nous, il y a sans doute des personnes avec lesquelles échanger, dans notre voisinage, parmi nos proches. Nous pouvons nous appuyer sur le tissu social créé par les associations, les paroisses, les Clics… Pourquoi pas inviter nos voisins pour bavarder autour d’un café et organiser des réunions pour partager nos expériences et nos savoir-faire : tricoter, lire, faire des gâteaux, pratiquer une langue, regarder un film… Le téléphone, les tablettes numériques sont aussi des outils à ne pas négliger pour rester en lien avec nos proches, y compris quand ils sont éloignés, ou pour créer de nouveaux liens à travers les sites qui mettent en relation les habitants d’un même quartier.

 

Et si on veut s’engager, quelles sont les astuces ?

Commençons par observer avec attention notre environnement : les personnes que nous croisons dans notre immeuble ou dans notre quartier et n’hésitons pas à les saluer et à échanger quelques mots. Nous serons peut-être surpris de découvrir que le « courant passe ». Parlons-en aux commerçants, chez le coiffeur, à notre médecin… Ils connaissent sûrement des personnes qui, comme nous, sont seules et cherchent de la compagnie pour sortir, aller au cinéma, au restaurant… Si notre logement le permet, nous pouvons héberger un étudiant. C’est souvent une expérience très enrichissante. Quel bonheur alors de partager avec d’autres, quelle surprise de découvrir que la vie continue, que nous avons encore beaucoup de choses à explorer, même avec une mobilité réduite !Sourire au monde qui nous entoure, lui offrir notre attention, notre intérêt, les aimer même imparfaits… Et vogue la galère, ne restons pas dans le chagrin, le ressentiment, l’abandon… Allons vers les autres, modestement mais disponibles, quoi de mieux ?

Dr Marie-Françoise Fuchs
Présidente d’honneur de l’association Old’up

Échanger avec d’autres et la vie retrouve des couleurs : cela peut également vous intéresser

AVEC MON EQUILIBRE

Que faire en cas de chute ?
En savoir plus

AVEC MA CAISSE DE RETRAITE

Connaître les aides individuelles
En savoir plus