A- A+

Droits et possibilités de financement

La formation professionnelle continue, ou formation tout au long de la vie, est un droit individuel qui garantit à toute personne, une fois entrée dans la vie active, de pouvoir continuer à se former. L’objectif : lui permettre, à titre individuel, d’acquérir et d’actualiser des connaissances et des compétences favorisant son évolution professionnelle et, à titre collectif, d’assurer la qualité de ses interventions.

La formation professionnelle continue est le droit individuel de pouvoir continuer à se former.

Se former tout au long de la vie

À travers différents dispositifs, la formation professionnelle s’adresse à tous les actifs : demandeurs d’emploi, salariés, travailleurs non-salariés, jeunes, adultes ou encore travailleurs reconnus handicapés. Elle comporte la formation initiale, dont l’apprentissage, et les formations ultérieures, qui constituent la formation professionnelle continue, destinées aux personnes déjà engagées dans la vie active ou qui s’y engagent. En parallèle, chacun est en droit au cours de sa vie active de faire valider les acquis de son expérience.

Mise en place dans les années 70, la formation professionnelle continue a été largement réformée depuis. Dans sa forme actuelle, il s’agit d’un droit inscrit dans la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale.

Pour toute demande de formation professionnelle, il est conseillé de se rapprocher du référent ressources humaines pour obtenir des renseignements sur les dispositifs de formation mis en place par la structure. Chaque employeur est soumis à une obligation de financement de la formation professionnelle. Les entreprises et professions libérales versent leurs contributions à des organismes paritaires collecteurs agréés (Opca). Ces fonds financent des formations plus longues.

Organiser et financer son projet de formation professionnelle

Le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social réunit sur son site internet différentes fiches détaillant les principes généraux de la formation.

Dans la même optique, le site de Centre Inffo, organisme sous tutelle du ministère du Travail, met à disposition de l’information et de la documentation sur les modalités de la formation professionnelle continue. Il renseigne également sur les droits à formation. D’autres sites peuvent également aider dans la recherche de formation professionnelle en fonction du statut professionnel :

-  www.service-public.fr (onglet « Formation – Travail » puis « Formation »)
-  www.emploi.gouv.fr
-  www.legifrance.gouv.fr/
-  www.orientation-pour-tous.fr (onglet « S’orienter dans la formation » puis « S’orienter dans la formation continue » ou « Accéder à la VAE »)
-  www.formations-pour-tous.com

La validation des acquis de l’expérience a pour objectif de faire reconnaître des compétences professionnelles, tandis que le compte personnel de formation permet aux personnes salariées de droit privé ou en recherche d’emploi d’acquérir des droits afin de se former.

Bénéficier d’aide en fonction du statut professionnel

Certaines caisses de retraite complémentaires disposent d’un budget d’aide à la formation pour leurs cotisants.
Le Conseil régional, le Conseil général, le Centre communal d’action social ou la Caisse d’allocations familiales peuvent proposer des aides aux demandeurs d’emploi.
Les frais de formation engagés à titre individuel peuvent être déductibles des revenus imposables. Et les professionnels libéraux et les chefs d’entreprise ont la possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôts.

Cela peut également vous intéresser