cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

des-amenagements-pour-mieux-vivre-chez-soi

A- A+

Des aménagements pour mieux vivre chez soi

Avec l’avancée en âge et la fragilité qui l’accompagne parfois, vous serez amené(e) à repenser votre lieu de vie, à y réaliser les aménagements nécessaires pour qu’il s’adapte à vos besoins, qu’il soit encore plus confortable, convivial et sécurisant.

Un lieu d’échange et de partage

Cocon réconfortant, chaleureux, sécurisant, votre domicile est votre territoire. C’est un espace privilégié où vous avez vos habitudes, vos repères, où vous vous êtes épanoui(e), où vous avez eu des relations affectives fortes. Vous y êtes d’autant plus attaché(e) que vous y avez vécu des événements importants et qu’il est entièrement imprégné de vos souvenirs. Pour éviter d’éventuels problèmes de mobilité, il est important de le réaménager pour en faire un lieu de rencontres, d’échange, de partage, y recevoir davantage vos proches et éviter ainsi de vous y enfermer et de vous couper du monde extérieur.

Avec l’âge, on peut aménager son lieu de vie pour qu’il soit confortable et sécurisant.

Un confort de vie en toute sécurité

Quelques aménagements – certains étant faciles à réaliser et peu coûteux – permettront aux personnes âgées de rendre leur logement plus confortable, plus ergonomique et d’éviter les accidents de la vie quotidienne. Il serait vraiment dommage de se fracturer le col du fémur en raison, par exemple, d’un manque d’éclairage. En effet, la lumière à déclenchement automatique, les mains courantes dans les escaliers, les nez de marche antidérapants vous permettront de circuler sans danger et vous éviteront les incidents (chutes, heurts contre des meubles…).
En règle générale, préférez des revêtements de sol antidérapants, notamment dans la cuisine et la salle de bains. Dans cette dernière, une douche à l’italienne sera plus adaptée qu’une baignoire qu’il vous sera peut-être difficile d’enjamber dans quelques années. Et n’hésitez pas à y installer un siège spécial pour pouvoir vous doucher assis(e) confortablement, et, tout comme dans les toilettes, des barres d’appui pour vous relever aisément.
Multipliez aussi le nombre de prises électriques pour ne pas avoir à utiliser des rallonges dans lesquelles vous pourriez vous prendre les pieds et tomber. À certains endroits, si vous avez des conflits de portes qui entravent la circulation, pensez à remplacer l’une d’elles par une cloison coulissante.

Des aménagements pour pallier les difficultés de mobilité

Quant à la domotique, elle offre une réelle plus-value en termes de confort, qu’il s’agisse de volets électriques que vous pouvez télécommander à distance, ou de la programmation de vos différents appareils électroménagers, sans oublier l’éclairage automatique. C’est important en cas de difficultés de mobilité, laquelle mérite également une réflexion approfondie sur des aménagements permettant de sortir de son domicile et donc de lutter contre l’isolement. Pour cela, vous pouvez consulter un(e) ergothérapeute qui préconisera les agencements les plus appropriés à vos difficultés.
Et si l’un des conjoints se retrouve dépendant, il est nécessaire que le domicile puisse l’accueillir néanmoins : les couloirs et les embrasures de porte doivent être suffisamment larges pour permettre d’y circuler soit avec un déambulateur, soit en fauteuil roulant ; et si un lit médicalisé est prescrit, il faudra prévoir une des chambres suffisamment spacieuse. Enfin, pour simplifier votre quotidien, vous pouvez avoir accès aux offres des caisses de retraite qui proposent de vous livrer les repas ou de vous adjoindre une aide-ménagère ou un(e) auxiliaire de vie.

 

le saviez-vous ?

Pour réaliser tous les aménagements de votre intérieur.

Qu’il s’agisse de travaux d’isolation, de chauffage, des aménagements pour vivre chez vous en toute sécurité, ou de travaux rendus nécessaires par un handicap - vous pouvez vous adresser à l’Anah (Agence nationale de l’habitat) pour bénéficier, d’une part, de conseils avisés, et d’autre part, de subventions qui sont octroyées sous certaines conditions.

Pour en savoir plus :

facebook-img twitter-img twitter-img twitter-img