cross mark
bien bien-white vieillir à ma manière

Découvrez des articles et des conseils sur mesure !

-

Répondez à 4 questions, et nous vous proposerons des contenus adaptés à vos besoins et vos attentes...

A- A+

Continuer à apprendre pour se nourrir l’esprit

Acquérir de nouveaux savoirs permet de stimuler son cerveau et de garder un esprit curieux et alerte plus longtemps. Et c’est encore plus vrai au moment de la retraite !

Apprendre pour rester acteur de sa vie

Maintenant que vous êtes à la retraite, que vous disposez de davantage de temps, vous avez peut-être envie d’entamer un apprentissage, qu’il s’agisse d’une activité manuelle, d’une initiation à la vidéo ou à l’informatique, de cours de cuisine, de danse… Et vous avez tout à fait raison ! L’acquisition de nouvelles connaissances renforce nos fonctions cognitives – c’est-à-dire notre capacité à raisonner, à mémoriser, à communiquer avec les autres… – et nous permet de garder l’esprit toujours en éveil, de rester acteurs de notre vie, de notre place dans la société…

Continuer à apprendre stimule le cerveau et garde un esprit curieux et alerte plus longtemps.

À chacun ses motivations

Mais qu’est-ce qui est à l’origine de notre envie d’apprendre, de notre quête de savoir ? Certains d’entre nous se fixent des objectifs, poursuivant ainsi leur développement personnel.D’autres souhaitent s’approprier de nouvelles technologies. Pour d’autres enfin, il s’agit d’obtenir un diplôme ou de rattraper les occasions perdues. Autant de raisons très différentes, mais qui confirment ce vieil adage : « Un homme qui n’apprend plus s’arrête de vivre. » Sans oublier que c’est une opportunité de rencontres et d’échanges. Mais même une émission de télévision, un documentaire par exemple, peut donner matière à débats avec ses proches, famille, amis ou voisins.

Où apprendre ?

Des stages et des formations, il en existe une multitude. Le meilleur moyen de vous informer, c’est de vous adresser à votre mairie ou aux associations de votre commune. Quant aux Universités de tous âges (UTA), elles proposent un grand nombre de conférences thématiques dans toutes les disciplines : littérature, histoire, géographie, philosophie, musicologie… Mais saviez-vous qu’elles organisent aussi des concours d’écriture ou de photo, des activités sportives, des jeux, des actions intergénérationnelles ? Pensez également aux « cafés-débats » qui vous permettront des échanges fructueux au sein même de votre quartier. Et si vous avez envie de vous remettre au piano ou à la clarinette, sachez que la musique – même si on ne fait que l’écouter – active les deux hémisphères du cerveau, le stimule et permet de restaurer les réseaux de neurones. En raison de ces effets bénéfiques, des séances de musicothérapie sont mises en place pour des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

facebook-img twitter-img twitter-img twitter-img